Kisangani : Les femmes reporters de la Tshopo s’engagent dans les médias en ligne

Kisangani : Les femmes reporters de la Tshopo s’engagent dans les médias en ligne

La dynamique des femmes journalistes reporters (DFR) en collaboration avec les médias œuvrants dans la province de la Tshopo a amorcé ce vendredi 24 mai un atelier de formation et d’échanges sur le journalisme web et les réseaux sociaux.

Durant deux jours , celles-ci s’outillent sur plusieurs thématiques journalistiques inscrites à l’ordre de ces forums notamment les médias traditionnels face à l’Internet , l’écriture web et la gestion interactive des médias en ligne.

Ce vendredi , première journée de ces activités, plusieurs orateurs ont défilés devants une vingtaine des participantes et participants genrés.

Pour la coordonnatrice de cette corporation féminine ,première intervenante sur les médias et réseaux sociaux (rôle et différence ), les femmes de la Tshopo doivent migrer vers la nouvelle connaissance à ce nouveau monde(web) en fin de se constituer une communauté et interagir avec elle.

L’objectif est de se faire une nouvelle communauté en travers l’Internet et être en contact avec elle , c’est plutôt à l’usage du web par ces femmes que ces interactions seront possible. ” a indiqué Théthé Bongundja.

D’autres exposés ont eu lieu lors de ces séances entre autres celui d’Alexis Balingi rédacteur en chef de la RTA qui a insisté sur les questions et types d’une interview et Ernest Mukuli sur les avantages et inconvénients des médias en ligne.

Pendant ces échanges, ces femmes reporters se sont engagées dans la production des articles web en travers un site d’information qui sera mis en jour par cette dynamique après cet atelier.

Celle-ci regorge plusieurs femmes journalistes qui œuvrent dans différents médias professionnels de la province de la Tshopo.

Ces activités s’inscrivent également dans le cadre de la journée internationale de la liberté de presse célébrée le 3 mai de chaque année.
Et ce l’espace culturel Ngoma qui sert des cadres pour tous ces échanges.

Serge SINDANI

Please follow and like us: