mercredi, décembre 1, 2021
Home Économie Kisangani / Marche du 25 octobre : ''rien ne sert à créer...

Kisangani / Marche du 25 octobre :  »rien ne sert à créer une manifestation pour distraire les gens » (Jean-Louis Alasso)

Contre toute attente, la marche pompeusement annoncée pour ce Lundi 25 Octobre à Kisangani vient d’être interdite.

Dans une mise au point tenue dans son cabinet du travail, le maire de Kisangani interdit la tenue d’une éventuelle marche initiée par la force du changement, plateforme chère au député Jacques Mandiongwe pour revendiquer le rétablissement de l’électricité à Kisangani, 3 mois après la desserte électrique criante.

Pour le maire de la ville, Jean-Louis Alasso, cette activité est inoportune, car dit il, la desserte en électricité préoccupe les autorités nationales.

« Chers frères et sœurs, soyons sérieux. L’affaire de l’électricité dans la ville de Kisangani est une affaire purement technique. Et nous avons cette chance d’avoir des éminents députés nationaux qui sont allés voir son excellence le Premier-ministre pour lui parler de la chose. Et nous savons tous la réponse qu’il a réservée…il a dit que le problème le préoccupe au premier plan », s’est-il adressé aux organisateurs.

Cette marche a reçu des avis favorables dans le chef de la population. Sur la toile, c’est tout le monde qui se montrait mobilisé. D’ailleurs, dans la matinée de vendredi 22 octobre, des sensibilisateurs ont sillonné les quartiers de Kisangani afin de rendre la marche plus que populaire.

Pour l’autorité urbaine, il s’agit d’une distraction. « (…) l’affaire est connu à tous les niveaux. Le niveau provincial, le niveau national même niveau international. Donc rien ne sert à créer une marche pour distraire les gens ».

Même son cloché par le Député Provincial Théoveul Lotika. Pour cet élu de la ville de Kisangani, la démarche actuelle est de ramener la centrale hydroélectrique à 6MW comme par le passé avant de penser à sa rénovation, chose qui prendra beaucoup de temps.

“…fort de toutes les démarches menées jusque là, je ne vois pas pourquoi à ce stade ici on peut demander à la population de descendre dans la rue pour réclamer le courant électrique. Ce là parceque toutes les autorités sont saisies pour cette question et les travaux sont entrain d’être exécuter. Pourquoi le faire ?” doute Théoveul Lotika interrogé par Boyomainfo.com

Le maire de la ville, lui pense que la journée du lundi est ordinaire. Ainsi il appelle les parents à envoyer les enfants à l’école, les fonctionnaires à se diriger au travail et aux commerçants d’exercer leurs activités comme à la coutume.

DavidGaston MUKENDI

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisment -

Most Popular

4 mois de disette d’électricité à Kisangani: enfin, le mea culpa « dévoué » de la SNEL

mois de disette d'électricité à Kisangani: enfin, le mea culpa "dévoué" de la SNEL

Tshopo/Réhabilitation de la centrale hydroélectrique: le DG de la SNEL estime les travaux réalisés à 95%

Tshopo/Réhabilitation de la centrale hydroélectrique: le DG de la SNEL estime les travaux réalisés à 95%

Kisangani : visionnaire d’une éducation émergente, Denise Nyakeru échange avec les élèves sur la Bourse Excellentia

Kisangani : visionnaire d'une éducation émergente, Denise Nyakeru échange avec les élèves sur la Bourse Excellentia

Kisangani: Denise Nyakeru Tshisekedi s’incline au cimetière de « 6 jours » et pose des gestes dans les hôpitaux

Kisangani : Denise Nyakeru Tshisekedi s'incline au cimetière de "6 jours" et pose des gestes dans les hôpitaux

Recent Comments