mercredi, septembre 22, 2021
Home Société Tshopo/Paradigma Gate: comment et pourquoi l'entreprise s'est donnée la mort?

Tshopo/Paradigma Gate: comment et pourquoi l’entreprise s’est donnée la mort?

Déçue des travaux sans succès de l’entreprise CAT project, la population boyomaise a salué la venue de Paradigma Limited en Janvier 2020. Le comble, chez Paradigma Limited il y a aussi à boire et à manger…

Ce fut un soulagement, un espoir vu les quotidiens soucis de la population de la Tshopo et celle de la ville de Kisangani en particulier et la vision de l’entreprise.” s’exclamait un ex-ministre provinciale.

La confiance et l’espoir de la Tshopo étaient liés par un même cordon ombilical: la matérialisation de son projet lié au développement .

Contrairement aux attentes et la confiance des Tshopolais, Paradigma Ltd va à son tour, abuser de la confiance de la population et des autorités.

Au commencement était le « contrat »

Mercredi 08 janvier 2020, au cours d’un point de presse tenu à l’hôtel Palm Beach, le Directeur en charge des activités Commerciales et Marketing de l’entreprise annonce avoir signé avec le gouvernement Provincial un protocole d’accord et 5 contrats pour l’exécution des travaux de réhabilitation de la voirie urbaine, construction d’une centrale photovoltaïque d’une capacité de 60 mégawatts, la construction de 2.000 logements sociaux modernes, l’alphatage de la route bangboka et route Ubundu.

Objectifs: répondre aux besoins majeurs de la population notamment,  des routes asphaltées; l’électricité et des logements sociaux.

Le 12 février de la même année, le feu Philippe Aluta, ancien ministre provincial des Infrastructures, Travaux publics et Reconstruction, lance officiellement avec sourire aux lèvres les travaux de réhabilitation de la voirie de Kisangani. La cérémonie se déroule devant le centre synthétique d’impôt de la Direction Générale des Impôts, au croisement des avenues Lac Kisale et Lac Moero.

Si tous les regards furent admirablement placés sur le contenu de cet accord prometteur et le lancement de ces travaux, il n’en a pas manqué ceux qui en ont douté. La nature du contrat ne donnait aucune garantie et ce texte n’était passé par le circuit normal. Les avertis, dès le premier jour des travaux commencaient déjà à murmurer. « Avec cette façon de faire, la suite des travaux s’avère déjà mythique». a  Révélé le même jour,  Ir Jadot BAKAM.

Une arnaque à mille têtes !

Walle Lufungula, gouverneur de la Tshopo à l’époque, se laisse embarquer par des délices. Il craque sans pour autant songé à fouiner ni sur l’existence réelle de l’entreprise Paradigma, ni sur la nature du contrat signé , moins encore sur les résultats attendus.

En effet, Paradigma se présente auprès du gouvernement de la Tshopo comme un consortium composé des entreprises PACOWIN, SICAMORE et CREC III basées en Chine, spécialisées respectivement dans la construction des logements sociaux modernes, des routes et de la centrale photovoltaïque.

Le contrat est signé de gré à gré. Ce qui sous-entend que cela n’engageait que Walle Lufungula personnellement et l’entreprise paradigma. Avait-il au moins pensé aux retombées ? Personne n’en sait, les intérêts d’abord le reste on va assumer

Profitant de la distraction du gouverneur et son gouvernement, PARADIGMA Ltd pose son premier acte, celui de sous-traiter le marché à CCETCH SARL ( Congo cloud technologie). Le contrat de sous-traitance fut signé à Kampala, à l’hôtel IVORY CASTLE situé dans la commune de Muyenga, le 20 janvier 2020. Les deux entreprises se mettent d’accord pour un montant de 420 Milles  Dollars permettant à la  réhabilitation de 30km de la voirie urbaine soit 14 Milles Dollars par km. Indique le contrat de sous-traitance. PHOTO :https://kis24.info/wp-content/uploads/2021/07/IMG-20210720-WA0058.jpg

« Sollicité par Paradigma pour son expertise, l’entreprise a accepté accompagné Paradigma comme son sous traitant à Kisangani du fait que Paradigma n’avais pas des engins. » confie une source à Kis24.info

Ces mêmes sources ont indiqué à Kis24.info qu’à la signature du contrat de sous-traitance, Paradigma a du coup présenté ses difficultés et a supplié l’entreprise Congo cloud Technologie (CCTECH) d’accepter d’abord l’acompte de 30.000 dollars pour payer le transport des matériels. Plus pire, après l’acceptation de ce contrat de sous-traitance, Paradigma a, pendant la période où les travaux devraient avancés à l’absence de la pluie, brillé dans la cacophonie et un bicéphalisme à l’égard des autorités, qui ont jugé bon de mettre fin aux travaux.

Les engins (sous-traités) ont chômé pendant 4mois, sur le parking de Paradigma entrain d’attendre la continuité des travaux, mais sans aucune suite favorable.

Des engins « monuments » enfin à Kisangani

Des engins roulants de Paradigma Ltd stationnés à la mairie de Kisangani @kis24.info

Près d’une année après la signature du contrat, les engins de réhabilitation des routes avec le logo de Paradigma dans la cour de la mairie de Kisangani, celle-ci ressemble tantôt à un entrepôt, à un garage, où encore un musée mécanique.

En plus de son paysage ravissant, la Maison Blanche de Kisangani est ornée désormais de ces monuments en forme  des véhicules.

C’est une fierté pour la ville d’avoir ces monuments cadeaux de Paradigma. 

Des sources proches à Kis24.info ont indiqué que plusieurs de ces véhicules sont saisis, suite aux dettes contractées lors des travaux trompe-l’œil exécutés par Paradigma Ltd.

Endettée des orteils à la denture, la société internationale Paradigma ne peut satisfaire ni son sous-traitant Congo Cloud Tech, ni ses partenaires, moins encore la population qui lui a donné toute sa confiance.

Aussitôt lancés, les travaux ont commencé à connaître des lenteurs suite à « des violations multiples de l’accord conclus entre paradigma et CCETCH. » regrette un membre de la seconde entreprise sous couvert d’anonymat.

L’on se souviendra du message de l’ancien ministre des ITPR au cours de la cérémonie du lancement des travaux de réhabilitation de la voirie urbaine, qui se montrait non convaincu du projet et de l’entreprise.

Si l’on ne fait pas confiance à une entreprise, on regarde la capacité d’exécution de ces travaux ” avait-il indiqué.

Implicitement, il savait déjà se méfier de cette entreprise, raison pour lui d’insister sur la «capacité d’exécution des travaux».

Chose vécue, de son vivant et après son départ, Paradigma a été incapable d’exécuter même 50% des travaux, soit 15km sur 30km. Au cours de six semaines, Paradigma n’a fait que 5,9km sur 15km de la première étape.

Ainsi donc, le gouverneur ayant constaté la cacophonie dans la gestion de Paradigma, instruit le Ministère Provincial en charge des Infrastructures, Travaux publics et Reconstruction de suspendre ces travaux.

A LIRE:https://www.election-net.com/kisangani-arret-des-travaux-de-rehabilitation-de-la-voirie-par-paradigma-limited-voici-la-cause/

Le 15 avril 2020, Philipe ALUTA signe sur instruction du gouverneur la suspension des travaux.

Début d’une trêve pénible et des plaies remuées à l’intérieur comme à l’extérieur de l’entreprise.

La Boîte de Pandore est ouverte !

Kis24 va, dans sa prochaine publication, révélé plusieurs cas des dettes, des montants faramineux jetés dans l’eau. Celles-ci ont mis à flot Paradigma Ltd

À lire prochainement, Paradigma Gate: de l’aspiration au fiasco, l’étrange submersion d’une entreprise « surendettée »

 Enquêtes exclusives Kis24.info

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisment -

Most Popular

Goma: la FOSYNAT dit NON à la rentrée scolaire pour ce Lundi 04 Octobre et pose des préalables

Goma: la FOSYNAT dit NON à la rentrée scolaire pour ce Lundi 04 Octobre et pose des préalables

Beni : un grand formateur étranger des terroristes ADF arrêté par l’armée sur l’axe Beni-Kasindi !

Beni : un grand formateur étranger des terroristes ADF arrêté par l'armée sur l'axe Beni-Kasindi !

RDC / AFFAIRE MPELA : Youyou Muntu-Mosi dénonce un acte de VIOLENCE FAITE À LA FEMME (Tribune)

RDC / AFFAIRE MPELA : Youyou Muntu-Mosi dénonce un acte de VIOLENCE FAITE À LA FEMME (Tribune)

KISANGANI: Tendances musicales, Danses et Théâtres, l’ambiance du Festival Ngoma 11 s’annonce faste !

KISANGANI: Tendances musicales, Danses et Théâtres, l'ambiance du Festival Ngoma 11 s'annonce faste !

Recent Comments