mercredi, juillet 28, 2021
Home Société RDC: Matata Ponyo victime d'un "empoisonnement", Un alibi pour échapper à la...

RDC: Matata Ponyo victime d’un « empoisonnement », Un alibi pour échapper à la justice ?

L’ancien Premier Ministre et sénateur congolais, Matata Ponyo Mapon vit depuis le début du Mois de juillet les périples et péripéties d’une carrière post-primature qu’aucun de ses prédécesseurs n’a vécu. D’une part la justice le guette et d’autre part sa santé connait une instabilité intempestive.

Accusé tout d’abord des détournements des biens destinées aux victimes de la zaïrianisation des entreprises étrangères, sous le régime de la Kabilie, Il aurait décaissé, d’après la justice, une somme de 110 millions de dollars américains et payé les créanciers fictifs ou les non bénéficiaires de ces indemnités.

Il a d’abord été protégé par les siens dans une première étape, qui se sont prononcés contre les poursuites le visant au mois de Juin dernier.
Quelques deux semaines après, soit début juillet, 5 membres du bureau du sénat ont été favorables à la demande du Procureur Général Près la Cour Constitutionnelle, qui ont jugé admissible la levée d’immunité parlementaire de Mapon.
Mappé, il a enfin été blanchi par la justice le 15 juillet dernier.

Entre santé et la justice, Mapon dans de beaux draps

Invité de se présenter le lundi 19 juillet au cabinet de Monsieur le Procureur Général près la Cour Constitutionnelle, dont le motif n’était pas signalé dans l’invitation et dont, pour certaines opinions, cela serait l’ouverture du dossier Bukangalonzo, Matata Ponyo a fait fi systématique en envoyant ses avocats, pour répondre à l’invitation qui lui a été exceptionnellement destinée.

Ce mardi 20 juillet dans la matinée, le message sur ses comptes Twitter et facebook laisse à penser du contenu de la communication ou non du Procureur Général près la Cour Constitutionnelle avec ses avocats. À l’en croire, dans ce message qui sent la peur et faiblesse, Matata Ponyo serait victime d’empoisonnement, et ce après les tests préliminaires.

« À tous les congolais et citoyens du monde» lance-t-il, « bien dommage pour ce qui nous est arrivé » poursuit-il.

Et d’affirmer : «Les résultats préliminaires du test indiquent que nous avons été empoisonné. Union de prières et merci pour tout votre soutien ». Fin de citation.

Ses proches politiques font savoir qu’il avait l’air fébrile quelques jours depuis, alors que d’autres renvoient cela à une échappatoire tout simplement, pour que sa poursuite soit un peu atténuée ou ralentie.

Accepter de mourir d’une maladie pour échapper à la justice, ou accepter de subir les sanctions de la justice en bonne ou avec une santé critique, seul un héros peut avoir un choix dans telle situation. Pendant ce temps, l’étau se resserre autour de lui.

Wait and See !

Gratius WANDJA

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisment -

Most Popular

Tshopo/Santé: Une épidémie ravage le territoire de Banalia, plus de 60 morts en une semaine

Tshopo/Santé: Une épidémie ravage le territoire de Banalia, plus de 60 morts en une semaine

Kisangani: la « vente » d’un lopin du marché central au cœur d’une vive grogne

Kisangani: la "vente" d'un lopin du marché central au cœur d'une vive grogne

Bas-Uele: Valentin Senga débouté, Ruth Baduli expédiera désormais les affaires courantes de la province (officiel)

Bas-Uele: Valentin Senga débouté, Ruth Baduli expédiera désormais les affaires courantes de la province (officiel)

RDC: James Bayukita, un fidèle serviteur et entrepreneur « avéré » qui a mérité le choix de Tshisekedi au conseil d’administration ARCA

RDC: James Bayukita, un fidèle serviteur et entrepreneur "avéré" qui a mérité le choix de Tshisekedi au conseil d'administration ARCA

Recent Comments