mercredi, juillet 28, 2021
Home Politique Gouvernance Walle à la Tshopo: la douloureuse et inoubliable expérience politique de...

Gouvernance Walle à la Tshopo: la douloureuse et inoubliable expérience politique de Abibu Sakapela !

Ses relations avec Sieur Lufungula, la gestion lugubre de la province en passant par des projets farfelus notamment la mystérieuse pelouse synthétique, le coulage des recettes de la province, Sa vie sociale et politique à l’ère kakistocratique, Maurice Abibu Sakapela Bin Mungamba sort de l’ornière et dit tout.

Mercredi 07 Juillet 2021, vers la fin de la journée, Maurice Abibu Sakapela, actuel locataire du gouvernorat de la Tshopo, tient sa toute première sortie officielle devant la presse locale. Vice de Walle Lufungula depuis l’élection Gouvernorale de 2019 jusqu’à la crise politique vers Avril 2021, Maurice Abibu Sakapela dit, sans doute, avoir palpé du doit les délires de son titulaire. Dans la grande salle du gouvernorat où il a reçu la presse Boyomaise, il se rappelle encore des moments inoubliables mais douloureux passés avec Walle. Rien de souriant, regrette-t-il, puisque le calvaire a commencé depuis le premier mois de son accession au pouvoir.

Walle n’a affûté aucune ligne de son programme

En 2019, Alors que la Tshopo sortait de l’impasse de développement, la donne change et la population fixe son regard sur le duo Walle-Sakapela qui demeurerat serein jusqu’à ce que le parlement provincial adopte leur programme quinquennal prometteux.

Walle Lufungula n’a écrit même aucune ligne du programme gouvernemental, confie Abibu qui affirme avoir élaboré ce programme de la première lettre jusqu’à la dernière. Cependant, il s’était vu délibérément écarter sur toutes les cartes par son Titulaire. Pire !

« Je n’ai fait aucun mal à WALLE LUFUNGULA, j’ai été tenu à l’écart dans beaucoup de choses…« explique-t-il.

Walle Lufungula, ayant passé un bon temps à l’exécutif provincial de la Tshopo, a un bilan largement « critiqué » par les leaders d’opinions; Maurice Abibu n’en passe pas aussi outre. Il a manifesté son profond regret de voir son Gouvernement partir sans asphalter même un mètre de la voirie urbaine.

Douloureuse expérience politique de Abibu

Vice-gouverneur à l’époque, bien avant le bras de fer teinté au bicéphalisme politique au cœur de la plus grande province, Abibu Sakapela a été un véritable collaborateur auprès duquel Walle devrait se laisser ouvert. Malheureusement, tout n’a pas été rose malgré la réticence inédite de Abibu. Leurs relations sont finies par un ping-pong politique jusqu’au point de ne plus se saluer.

S’il était déjà écarté dans l’exécution des projets, Abibu Sakapela a usé de sagacité pour garder la bonne collaboration, même à l’absence de son titulaire. Il a été laissé à l’intérim plus de 30 fois en deux ans, a-t-il narré.

  •  »Je respectais scrupuleusement toutes les directives qu’il me donnait sans rien compromettre. Je me suis fait son bon conseiller. À chaque fois qu’on appelait à l’assemblée provinciale mon Titulaire , il s’organisait pour quitter la ville, en me laissant la charge d’aller répondre à l’invitation. En obéissant à cela, je m’exposais trop, imaginer j’étais parti déposer et défendre le budget de la province. » se rappelle Abibu, d’un ton de détresse, foché compagnie par Walle.

Malgré tout, la situation n’était favorable. À en croire ses propos, même les avantages qui revenant au vice-gouverneur, il n’en jouissait pas. Toutefois, il reconnait le paiement irrégulier de son domicile par le gouvernement provincial avec 15 mois d’arriérés de paiement. C’est depuis le 22 avril, a-t-il déclaré, qu’ils ne se sont plus parlés quelques soient les rencontres physiques qu’ils ont eues.

 »C’est l’expérience la plus douloureuse et inoubliable que j’enregistre dans ma carrière politique. » pleure Abibu, mais qui veut voir une réconciliation avec son ancien allié.

Gestion des finances, Walle tout feu !

Abordant la question des Finances de la province, le Gouverneur intérimaire a révélé un cas de détournement avéré des deniers publics. Selon lui, la DGRPT a mobilisé en Avril de cette année plus au moins 1 milliard 200 millions de francs congolais, et en Mai 1 milliard 500 millions de francs congolais.


Pour ces deux mois, seulement 416 millions de francs congolais qui étaient déposés ou canalisés dans les comptes bancaires de la province, le reste a pris une destination inconnue, L’I.G.F travaille pour nous en dire plus, a-t-il soutenu, en précisant aussi que la province avait environ 29 comptes bancaires transitoires pendant le règne de Walle.

Dans cette même aubaine, depuis l’acquisition tambour battant de la pelouse synthétique, le doute plane sur sa présence à Kisangani. La réhabilitation partielle de 4 mois du stade Lumumba est d’une année maintenant, ni Maurice Abubi ni la population, personne n’a vu cette pelouse. Cependant, il y a de l’opacité de l’achat de la pelouse et une dette de 104 milles Euro faute de facture d’achat de la pelouse.

« Pas des factures, et personne n’a jamais vu la pelouse en question. Se sont des conteneurs sous douane, je vais demander à la DGDA de nous autoriser à les offrir pour qu’on voit réellement ce qui est dedans. » dit Abibu.

La Tshopo se prépare à accueillir les élections du nouveau gouverneur et son vice. Quelques partis politiques en savent plus sur les candidats qu’ils vont envoyer à l’exécutif provincial. L’inspection générale des finances est en cours de travail à Kisangani et la population s’attend à des dossiers juridiques de grandes envergures en charge de Walle et ses proches. La boîte à Pandore avait déjà été ouverte. Seul le malheureux sera rattrapé dans ses propres rêves.

Qui veut aller loin, ménage sa monture, dit-on.
Wait and See !

DavidGaston Mukendi

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisment -

Most Popular

Tshopo/Santé: Une épidémie ravage le territoire de Banalia, plus de 60 morts en une semaine

Tshopo/Santé: Une épidémie ravage le territoire de Banalia, plus de 60 morts en une semaine

Kisangani: la « vente » d’un lopin du marché central au cœur d’une vive grogne

Kisangani: la "vente" d'un lopin du marché central au cœur d'une vive grogne

Bas-Uele: Valentin Senga débouté, Ruth Baduli expédiera désormais les affaires courantes de la province (officiel)

Bas-Uele: Valentin Senga débouté, Ruth Baduli expédiera désormais les affaires courantes de la province (officiel)

RDC: James Bayukita, un fidèle serviteur et entrepreneur « avéré » qui a mérité le choix de Tshisekedi au conseil d’administration ARCA

RDC: James Bayukita, un fidèle serviteur et entrepreneur "avéré" qui a mérité le choix de Tshisekedi au conseil d'administration ARCA

Recent Comments