Tshopo: La sécurité alimentaire et le système d’alerte précoce désormais une préocupation des journalistes de Kisangani

Tshopo: La sécurité alimentaire et le système d’alerte précoce désormais une préocupation des journalistes de Kisangani

- in Actualité, Environnement, Société
108
1

20 journalistes issus de tous les médias de Kisangani participent depuis ce vendredi 26 octobre à un atelier de formation sur l’investigation et le rapportage en matière de sécurité alimentaire et de système d’alerte précoce.
Cet atelier de deux jours est organisé dans la salle Monaco de l’Université de Kisangani par le Réseau des Communicateurs pour l’Environnement ( RCEN/ Grande Orientale) en partenariat avec Konrad Adenanauer Stiftung. Deux modules sont développés par différents facilitateurs envie de renforcer les capacités des participants. Le Professeur Félicien Kabamba de Konrad Adenauer a présenté le résumé d’une étude menée par le Professeur Jules Nkulu de l’Université de Lubumbashi: sécurité alimentaire et systèmes d’alerte précoce en RDC. Pour le Prof Félicien Kabamba, il ne suffit pas seulement d’alerter une crise alimentaire. Encore faut-il mettre en place un système de réaction rapide pour prévenir la crise.

Le Prof Jean-Pierre Lifoli de l’unikis a parlé de l’investigation journalistique dans le domaine de la sécurité alimentaire.
Celui-ci a insisté sur les qualités d’un journaliste d’investigation. Parce qu’il est appelé:

à découvrir et révéler une vérité cachée, ce journaliste doit avoir la patience, la ténacité, la passion du concret, la méthode du travail, une bonne disposition psychologique, l’aptitude à la précision, le sens d’analyse et de synthèse ainsi que les compétences sur le domaine qu’on enquête, a-t-il indiqué.

Il est prévu pour la deuxième journée que André Kitenge de la radio Okapi s’entretienne avec ses confrères sur l’écriture journalistique.

Les journalistes de Kisangani au sortir de l’atelier de formation. Photo Nicole kis24.info

Dans son mot de circonstance, le représentant de la fondation Konrad Adenauer a encouragé les journalistes à multiplier des reportages dans ce domaine de sécurité alimentaire. Il a également souhaité voir les professionnels de médias publier beaucoup de résultats d’enquêtes dans ce domaine.

Moise Musavuli

1 Comment

  1. Bonne chose !
    la sécurité alimentaire doit être une priorité pour tous même les journalistes…

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may also like

RDC-ELECTION: Malgré l’incendie de sa logistique à Kinshasa, la CENI confirme la tenue des Élections

Un incendie d’origine inconnue s’est déclaré la nuit