RDC: Vive tension à Goma après le meurtre des deux civils par des hommes armés

RDC: Vive tension à Goma après le meurtre des deux civils par des hommes armés

La situation a été tendue tout l’avant midi de ce lundi 18 mars à Goma chef-lieu de la province du Nord-Kivu à l’est de la république démocratique du Congo après le meurtre des deux civils la nuit de dimanche au lundi par des hommes armés

Les victimes toutes des sentinelles à l’Institut de goma ont été tuées en arme blanche et à feu par des inconnus. La population en majorité des élèves et écoliers sont descendus dans la rue pour dénoncer l’assassinat de ces deux personnes.

Des manifestants en colère ont barricadé à l’aide des pierres le rond point de l’ISTIGO et quelques quartiers de la ville pour réclamer le retour de la paix dans cette ville a indiqué un habitant monsieur Boaz Balume à KIS 24 INFO.

Les sources sécuritaires confirment la mort de ces deux civils. Un responsable de la police a précisé qu’une enquête a été lancée pour retrouver les auteurs de ce crime.

Les forces de l’ordre sont intervenues pour disperser les manifestants à l’aide de bombes à gaz lacrymogènes. Aucun dégât humain n’a été déplorée lors des échauffourées.

Un calme apparent règne à goma après ces troubles. Toutes fois, les activités socio- économiques et scolaires restent paralysées en ville de Goma après ce meurtre.

Au moins une dizaines des civils ont été tuées à Goma , à ce premier trimestre de l’année 2019. Les auteurs des ces actes sont toujours en fuite.

Jonathan Kataliko

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may also like

COUPE DU CONGO : L’AS Nyuki confirme sa participation à la 55éme édition

Ayant bénéficiée de la mesure de la FECOFA