RDC: La Schizophrénie a la Congolaise, un poème de Magloire Paluku

RDC: La Schizophrénie a la Congolaise, un poème de Magloire Paluku

Depuis l’avènement de Félix Tshisekedi ,la société et la politique ont des sensations
D’aucuns inventent ce qu’il veulent sentir, se créant des vents de dépersonnalisation
La personnalité singulière, du haut d’un pouvoir, est tombée dans une forme d’apathie ; Il y a comme une mollesse générale, par soucis des troubles passés dans l’antipathie.

On dirait qu’avec le FCC, certains Congolais avaient finalement le syndrome de Stockholm,
Ils sont séparés de leurs esprits d’instinct du bien-être et invoquent des crises en aumônes
Ils délirent en cherchant que le président régnant se « bagarre » avec l’ex-président retranché.
Ces Congolais particuliers ,ont soif d’une crise au sommet de L’Etat, et il faut bien l’arracher !

Ils ont perdu l’intérêt et le plaisir de la politique par manque des morts et arrestations,
Ils hallucinent jusques aux troubles de comportement et langage, faute de belles accusations.

Ha ! C’était donc mieux de vivre le temps de l’ANR d’un Kalev, et les jolis verbes d’un Mende ?
Elle est succulente, la Congolaise des médias du sensationnel et révoltes triées d’une Lembe ?

De l’Ouest à L’Est , la culture d’inventer les héros et martyrs de la démocratie est en crise
L’église est tombée dans une « Sainte-Paranoïde »,qu’elle manque de cohérence prise
Un évêque dit que Félix Tshisekedi est un « Aaron »,un archevêque dément qu’il est « Esaü »
Un royaume divisé contre lui lui-même, sur un même tabernacle aux ostensoirs pris en étau !

C’est une psychose nationale qui s’empare du pays, à chaque fois que Tshisekedi-fils parle
Il promet trop,il parle trop,il s’incline trop, il est humble trop, Il est le mannequin des marques
Il doit maudire le Rwanda,il doit haïr l’ Ouganda, il doit s’éloigner de Kabila,il doit, il doit,il doit
C’est tout simplement l’hymne des « Schizo-affectifs », aux épisodes contrôlés du pays en émoi.

La schizophrénie à la Congolaise aime les délires, le président doit porter des chaussettes
Des chaussettes dans des mocassins en Jeans ?, le Politik’Art, modéliste du goût des doucettes
C’est la beauté du Congo, la culture des débalages ,polémiques et dérapages en manchette
Il faut être un Mobutu ou un Kabila-père,pour s’imposer en face d’un peuple des scénettes.

Qui guérira ce pays où la socio-politique, la sécurité et la morale sont devenues des sédatifs ?
Parfois le peuple souhaite une mort douce et collective, refusant tout autre soin palliatif
Il chante le front baissé, pour implorer les jours meilleurs, en inhalant des analgésiques
Le nationalisme est un refrain mais sans l’amour de la patrie, s’invite l’incivisme en antalgiques !

Un poème de Magloire Paluku relayé par Kis24.info

Please follow and like us:

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may also like

KISANGANI : Le cimetière des martyrs de la guerre de six jours transformé à un sanctuaire des reptiles inquiète la LUCHA

Le mouvement pro-démocratie <<Lucha >> section Kisangani se