NORD-KIVU: l’armée tue une vingtaine des miliciens maï maï à Beni et détruit deux campements des assaillants

NORD-KIVU: l’armée tue une vingtaine des miliciens maï maï à Beni et détruit deux campements des assaillants

Au moins une vingtaine des combattants mai mai ont été tués par l’armée dans la région de BENI( Nord-Kivu) la nuit derniere( jeudi 31 janvier au vendredi 1 février. C’était au cours d’une offensive lancée par les fardc contre les bastions de ses assaillants à pabuka et kalikathe, deux localités situées à une dizaines de kilomètres de cette ville à l’est de la RDC.

Deux militaires dont un officiers sont tombés sur la ligne de front pendant les hostilités, selon le commandement des opérations sokola1 dans le grand nord-Kivu.

Nous avons reçu à mettre hors d’État de nuire une vingtaines d’assaillants. Les fardc engageaient dans cette opérations ont perdu malheureusement deux militaires dont un officier. A Mettre dans la gibecière des Fardc ,la récupération de deux armes du type ak47 et d’autres effets militaires retrouvés dans des deux campements que nous avions découvert et détruit dans les environs de pabuka et kalikathe.

rapporte le major Mak Hazukay porte-parole de l’armée dans la zone.

A l’en croire, ces miliciens maï maï sont membres du groupe union des patriotes pour lalibération du Congo, UPLC en sigle.Dans l’un de ses campements nous avons retrouvé la liste nominative deuxième bataillon d’un groupe armé dénommé UPLC. Cette liste sera exploitée pour une consommation interne” ajoute major mak hazukay.

Il invite la population des villes beni-butembo et environs de dénoncer les récidivistes” Après le raid de l’armée, il y’a eu plusieurs blessés , peut-être ils vont sortir pour se faire soigner, que la population nous aide à dénoncer ces gens” a-t- il insisté. Pour rappel, la zone où se déroulait le combat et une autre partie localisée sur la route beni- butembo ( 54km) sont sous l’emprise des groupes armées mai mai. Il y’a peu, un agent de la riposte contre Ebola y était tué et des agents de la monusco y étaient kidnappés puis relâcher quelques heures après.

Jonathan Kataliko

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may also like

COUPE DU CONGO : L’AS Nyuki confirme sa participation à la 55éme édition

Ayant bénéficiée de la mesure de la FECOFA