NORD-KIVU: Dix personnes tuées dans un nouveau carnage à Oicha

NORD-KIVU: Dix personnes tuées dans un nouveau carnage à Oicha

- in Actualité, Sécurité, Société
85
0

Au moins dix civiles ont été de nouveau tués dans une nouvelle incursion des rebelles des forces démocratiques alliés adf dans la nouvelle commune de Oicha à l’est de la RDC la nuit de ce lundi 10 décembre rapportent les sources locales.

Oicha a été attaqué aux environs de 19 heures locales , a en croire la société civile du territoire de Beni. Les ennemis identifiés comme des rebelles des forces démocratiques alliés adf ont pris comme cible les quartiers bakanza et mabasele à l’est de Oicha.

Le matin de ce lundi 11 décembre, les sources des forces vives locales rapportent le bilan provisoire de dix personnes tuées et un kidnappé.

Nous trouvons dix personnes mortes, parmi lesquelles deux femmes et une autre prise en otage. a déclaré Janvier Kasahiryo porte-parole de la société civile du territoire de Beni.

A côté de ce décompte humain, les rebelles ont aussi pillés certaines boutiques à Oicha.

Exaspération de la population.

Les habitants locaux affirment avoir alerté l’armée sur la présence de l’ennemi à maibo , milieu situé à 7 kilomètres du centre de Oicha.

Vers 14 heures , l’ennemi rôdait les entours des Oicha, nous avons pu alerter mais aucune réaction de l’armée . s’étonne un habitant .

Les sources militaires et administratives sont restés injoignables le matin de ce mardi.
Actuellement deux quartiers restent habités à oicha.Dont Pakanza et Mabasele. Il y’a près des deux semaines neuf personnes ont été tuées à Oicha.

Cette région de Beni est secouée par la guerre depuis 2014. La tenue des élections restent hypothétiques à Beni dans cet environnement insécuritaire.

Jonathan kataliko

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may also like

Kisangani: la ligue des jeunes de l’UDPS, félicite le Président Félix Tshisekedi d’avoir été élu à la magistrature suprême

Dans une déclaration faite ce lundi 21 janvier