Beni: Après le dépouillement , la société civile appelle la Ceni à publier le plus tôt les résultats des élections du 31 mars

Beni: Après le dépouillement , la société civile appelle la Ceni à publier le plus tôt les résultats des élections du 31 mars

La coordination urbaine de la société civile de Beni au Nord-Kivu a appelé, lundi 1 avril, la commission électorale nationale et indépendante ( Ceni), a publier le plus tôt les résultats des élections législatives nationales et provinciales, tenue, dimanche 31 mars à Beni, Butembo et à Yumbi en Rdc.

Après les opérations de dépouillement suivies d’affichages de tendances, ce lundi à Beni, les forces vives appellent la Ceni à publier les résultats provisoires.

Nous pensons que la CENI va nous publier les résultats provisoires conformément aux résultats affichés aux bureaux de votes à Beni ville et territoire et à Butembo ( Nord-Kivu) ” a indiqué Kizito Bin Hangi président des forces vives de Beni au reporter de Kis 24 info.

Selon le calendrier de la Ceni, la publication des résultats provisoires de ces scrutins devra intervenir le 6 avril. Toutes fois, la CENI a indiqué que, si les opérations de dépouillement vont vite dans 48 heures, les elus de Beni, Butembo et Yumbi seront connus.

Par ailleurs, la société civile de Beni remercie la population qui est venu voter ce dimanche 31 mars.

Cette structure dit avoir documentée certains incidents mineurs enregistré au cours de ces opérations à Beni.

La société civile parle de certains problèmes techniques liés aux pannes de machine à voter et l’omission de certains noms des électeurs sur les listings électoraux.

Taux de participation faible.

Le taux de participation a ces élections était faible a confirmé, ce lundi Kizito bin Hangi à Kis 24 info Fm.

A la base de cette abstention, la société civile précise que la population s’était déjà désintéressée de ces élections après le report des élections à BENI, le 30 décembre suite au virus Ebola et à l’insécurité.

La population nous a dit que ces élections n’avaient pas un grand enjeux, comme les élections présidentielles s’étaient déjà déroulées. C’est pourquoi, ils se sont abstenus. D’autres personnes sont aussi en déplacement suite à l’insécurité. Ils sont en fuite en secteur de Rwenzori et à l’Ituri, il n’y a pas moyen qu’ils reviennent . Autre chose, la population se souvient encore des élections fictives du 30 décembre que nous avions pu organiser après qu’on nous ait privé les élections. Les gens avaient estimé qu’ils avaient déjà voté et que ces élections ne valaient rien” a rapporté Kizito Bin hangi.

Jonathan Kataliko

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may also like

COUPE DU CONGO : L’AS Nyuki confirme sa participation à la 55éme édition

Ayant bénéficiée de la mesure de la FECOFA