samedi, janvier 23, 2021
Home Politique Prof Bolakonga : «En RDC, la population souffre et vit la confiscation...

Prof Bolakonga : «En RDC, la population souffre et vit la confiscation de son pouvoir pendant que la misère enfle»

En République démocratique du Congo, l’année 2020 s’achève dans un contexte politique et socioéconomique particulier. Nonobstant des efforts mis en conjugaison par des Congolais, celle-ci a été « sombre » sur plusieurs lignes.

Dans l’une des ses tribunes de fins d’année et réflexions libres exploitées par KIS24.INFO, le professeur Bily Bolakonga, analyste politique indépendant, se scandalise sur la situation sociopolitique actuelle du pays en notant un parallélisme avec l’époque de la naissance du divin enfant.

Historiquement, explique-t-il, Jésus était lui-même né dans un contexte politique singulier de répression, de domination et d’occupation étrangère.

«Ses parents, surtout Marie, étaient obligés d’avaler de longues distances pour se faire recenser afin de se conformer aux exigences imposées.» émet-il.

Bien d’autres, une similitude est possible. Le recteur de l’Université Mariste du Congo à Kisangani présage des mêmes faits et événements vraisemblables en République démocratique du Congo. Il met un accent sur la situation qui écume l’Est du pays.

«Des milliers de congolaises enceintes, des Congolais affamés et d’enfants décharnés se déplacent, fuyant des forces négatives d’oppression, d’occupation souvent étrangères, guidées par une stratégie de dépeuplement et repeuplement. À Kisangani, c’est l’eau qui manque en pleine veillée de Noël, des femmes enceintes doivent parcourir de longues distances pour s’approvisionner en cette denrée si vitale. Le noir épais obscurcit les soirées de plus de 85% d’une population pourtant urbaine.» explicite Bily Bolakonga.

Et d’indiquer :

«En RDC, la population souffre, vit la confiscation de son pouvoir pendant que la misère enfle. Au même moment, des tractations financières frauduleuses se multiplient prenant la forme des débauchages, des corruptions ouvertes et voilées, d’enrichissements illicites et scandaleux, sur fond de lutte de positionnement dans une cécité et surdité méprisante de la misère, de l’insécurité que vit une population déchantée et désenchantée de ses illusions miroitées vainement pendant deux années entières

Bien plus, «les promesses répétées, spécieuses et verbeuses finalement transformées en slogan trompe-l’oeil ne font que repousser l’espoir d’une paix totale maintes fois annoncée.» ajoute Bolakonga.

Dans la prospective, ce scientifique, professeur des universités, fait assortir des étincelles de lumière, pendant cette nouvelle année, nonobstant le sombrage de l’an écoulé.

«Cette festivité de la nativité du prince de paix et de la vérité doit apporter des étincelles de lumière et doit être porteuse d’espoir pour réenchanter le travail d’une libération totale de notre pays qui, malgré tout, finira par arriver. Paix, joie et Bonheur dans nos familles.» souhaite-t-il aux millions de congolais.

Serge SINDANI

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisment -

Most Popular

Nord-Kivu: Nzanzu Kasivita redonne du sourire aux déplacés de guerre de Rwenzori à Beni

Au moins 500 familles des déplacés venues du secteur de Rwenzori ont été assistées ce jeudi 21 janvier 2021 par le...

Sud-Kivu: La société civile alerte sur « une occupation étrangère » en gestation à Bunyakiri

La société civile de Bunyakiri a alerté autour de l'insécurité croissante à Bunyakiri suite au mouvement migratoire y observé depuis 2018...

ESU: Thomas Luhaka annonce la reprise des activités académiques, Tshopo et 12 autres provinces non concernées

ESU: Thomas Luhaka annonce la reprise des activités académiques, Tshopo et 12 autres provinces non concernées

Beni: le député Kyambi Lukumbuka salue l’inauguration des ponts construits par le gouvernement provincial

Le gouverneur du Nord-Kivu, Nzanzu Kasivita Carly a inauguré mardi 19 janvier 2021, deux ponts d'importance capitale en ville de Beni, dans...