mardi, janvier 19, 2021
Home Société Kasaï central : À qui profite la recrudescence de l'insécurité à Kananga...

Kasaï central : À qui profite la recrudescence de l’insécurité à Kananga ? (Dossier)

Plus de deux mois actuellement, la population de la ville de Kananga ne peut passer une nuit paisible dans cette partie de la RDC autrefois appelée «Oasis de paix.»

Ici l’insécurité se porte très bien sous l’impuissance des autorités et les différentes forces de sécurité.

La recrudescence de l’insécurité étonne plus d’un Kanangais,
des cas de banditisme urbain, mort par balle, de vol à main armée, violences sexuelles avec menaces, agression physique, torture, pillage et autres voilà la litanie des peines qui pèsent sur les paisibles Kanangais.

La nuit du samedi à ce dimanche 06 décembre 2020, les coûts de feu ont retentis dans presque tous les quartiers urbains.

Sur la liste des victimes de cette nuit, il y a le Médecin Coordonnateur Provincial de PNLTHA, Dr. Rachidi et son épouse, elle aussi Médecin à la Zone de Santé de Lukonga sauvagement poignardés entre 01heure et 2 heure du matin et aussi, plusieurs biens de valeur de la maison emportés par ces malfrats.

Présent sur le lieu du drame ce matin, le reporter de kis24.info a constaté une quantité importante de sang de la douche au salon, des fenêtres et portes cassées.

Les victimes ont été acheminé d’urgence à l’Hôpital provincial de Kananga pour des soins appropriés.

Au titre des réactions, le syndicat national des médecins Kasaï Central déplore ce cas de trop sur les familles des Médecins et demande à l’État Congolais d’assumer avec responsabilité sa mission régalienne.

Toujours cette même nuit, plusieurs biens volés et une femme aussi victime d’un viol dans la localité Mobutu au Quartier Plateau.
Selon les sources recoupées, le fait s’est deroulé en l’absence du mari qui a passé nuit à l’église du pour préparer le culte dominical.

À qui profite cette Insécurité ?

Au Stade actuel, amener la paix sur la ville exige les stratégies sécuritaires de grande envergure. À qui la responsabilité de l’insécurité actuelle devenue monnaie courante ? La question demeure pendant que les uns les autres se jettent la balle.
La PNC avec une « logistique défaillante » tout comme les autorités provinciales accusent la complicité de la population qui dénonce difficilement les suspects supposés être dans la communauté.

La population quant à elle, s’attend à l’action immédiate si non elle menace déjà à se prendre en charge.

Certains acteurs indépendants estiment que la province tire déjà les conséquences du phénomène Kamuina Nsapu, beaucoup des jeunes ex Milliciens ne sont pas encadrés, et pourtant en leur possession, ils sont restés avec les effets militaires et policiers.

En ville et aux villages, la majorité des jeunes sont sans emploi et se livrent à la consommation des drogues et boisons alcooliques avec toutes les conséquences possibles. Et aussi les milliers des personnes retournés volontaires de l’Angola abandonnés à leur triste parmi eux les ex policiers et miliciens… Bref, plusieurs causes sont à la base de l’insécurité.

Lors de son retour à Kananga, le Ministre Provinciale de l’intérieur et administration de la territoriale Tharcisse Kabatusuila Mbuyamba actuellement Gouverneur Ad intérim a rassuré la population de son implication personnelle pour ce problème réel, objet d’un tête à tête avec le ministre National de l’intérieur lors de son séjour à Kinshasa.

Corneille MUAMBA DIBONDO

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisment -

Most Popular

TS Malekesa: Le président Jacques Mandiongwe a violé les procédures pour suspendre mon comité (Alpha Bushiri)

Il s'est vit depuis quelques semaines une forte altercation entre le comité de la coordination et celui de supporters de TS Malekesa,...

Nord-Kivu: « à Beni, j’ai découvert un paradis, une terre généreuse mais un peuple meurtri et éprouvé… mais pas écrasé » (Donatien N’shole)

La situation sécuritaire est très déplorable à Beni au Nord-Kivu a affirmé lundi 18 décembre 2021, l'abbé Donatien N'shole, secrétaire général de...

Kasaï : vives tensions à Mweka, 3 policiers décapités et plus de 150 cases brûlées dans un conflit

Le Territoire de Mweka dans la Province du Kasaï était au centre d'un conflit sanglant le week-end dernier.Débuté aux heures matinales par...

Nord-Kivu : En séjour à Beni, la CENCO rassurée du travail de l’armée dans la traque des rebelles ADF

Les membres d'une délégation de la Conférence Épiscopale Nationale du Congo (CENCO) et de l'Association des Conférences Épiscopales de l'Afrique Centrale (...