mardi, décembre 1, 2020
Home Culture Dossier Parc de Virunga : coup de gueule entre l'ONG Impunité zéro...

Dossier Parc de Virunga : coup de gueule entre l’ONG Impunité zéro et la direction du Parc

Il y a peu l’ONG Impunité Zéro a accusé la direction de Virunga « d’un détournement des fonds » alloués aux projets de développement de la population riveraine du Parc.
Des accusations qui n’ont pas laissé indifférent la direction de ce patrimoine mondial qui a aussitôt réagi aux dénonciations de cette ONG
.

D’après Impunité zéro, l’argent destiné à ces projets a déjà été détourné par les sociétés Virunga qui s’enrichissent au dos de la population riveraine de Virunga.

«Au tour du Parc de Virunga s’est créé une nébuleuse entretenue par certaines personnes qui sont à la fois directeur provincial, gérant, actionnaires , associés dans plusieurs autres autres structures. Là, je parle de Virunga Conservation Found,Virunga Sarl qui est devenu Virunga Énergie, Sicovir , toutes ces facettes des aspects Virunga qui détournent chaque jour l’argent de la population riveraine » révélait à Kis24.info, le conseiller juridique de l’organisation Impunité zéro.

Qui y sont impliquées ?

Cette ONG de défense des droits humains a nommément citer les personnes qui sont à la base de ces magouilles ou mieux « des malversations financières. »

«Les personnes que nous allons citer notamment Emmanuel de Merode , Éphrem,Xavier de Donea qui sont membres qui créent à Belgique la Fondation Virunga qui vient signer le partenariat avec l’ICCN pour promouvoir le Parc mais à réalité c’est pour les intérêts privés.Vous verrez que les associés qui sont dans toutes ces entreprises,l’Union européenne débloque de fonds pour diminuer l’emprise sur le Parc mais ces fonds là ne sont pas destiné pour le Parc par des personnes qui les prennent pour leurs affaires privées au détriment de la population qui continue à souffrir » a ajouté Yannick.

La réplique, des coups de gueule !

Réagissant aux allégations de Impunité zéro, la direction de Virunga rejète en bloc ces accusations, et menace de saisir la justice pour « diffamation. »

C’est dans un communiqué de presse publié mercredi 28 Octobre 2020 que les responsables de Virunga disent se réserver les droits de porter plainte contre l’ONG Impunité Zéro pour des propos diffamatoires.

«La direction du Parc National des Virunga a constaté une campagne diffamatoire sur les médias locaux portée par une ONG dénommée Impunité Zéro accusant la Direction du Parc des détournement de fonds.
Les déclarations portées par cette organisation dont la direction du Parc ignorait l’existence jusqu’à la publication d’un article de presse récent, les études qu’elle prétend avoir menées n’ont jamais été présentées au Parc. Les diffamations portées par l’ONG ne sont basées sur aucun fait vérifiable
»a-t-on lu dans le communiqué de la direction de Virunga, exploité par Kis24.info

Elle renchérit que :

«Ce manquement flagrant aux règles élémentaires de recherche tend à accréditer une intention délibérée de nuire .Il est en effet permis de penser qu’elles visent à décourager les efforts de développement durable et de restauration de l’autorité de l’État portés par le Parc National des Virunga .Il est aussi possible qu’elles cherchent à attiser des conflits sous-jacents auxquels le Parc n’est nullement pas parti.
La direction du Parc condamne fermement cette attitude et se réserve le droit de saisir les instances judiciaires pour qu’une enquête sérieuse soit menée afin de mettre à jour les motivations sous-jacentes à cette campagne de diffamations.
»

La contre-réaction !

Aussitôt saisi du communiqué de la direction de Virunga, l’ONG Impunité Zéro émet une contre-réaction, son coup de gueule, en réitérant qu’il y a eu bel et bien détournement des fonds.

«La Dynamique Impunité Zéro affirme détenir toutes les preuves qui confirment ses allégations.» indique un communiqué en réaction de celui de la direction de Virunga.

La Dynamique Impunité Zéro invite, ainsi, les gestionnaires du dit Parc de cesser avec les agitations car le moment venu, ils seront cloués devant la justice équitable.

« Parce qu’il y’a détournements de ce qui pouvait profiter au développement de nos populations, la DIZ ira jusqu’au bout pour obtenir le résultat donc la condamnation des auteurs. » mentionne le communiqué.

De la répartition des recettes du Parc !

Selon l’article 3 à son point 3.2 du contrat de gestion du Parc National des Virunga entre l’Institut Congolais pour la Conservation (ICCN) et Virunga Foundation, dénommé « répartition de recettes issues du tourisme.

Sans préjudices des frais échus à la Direction Générale de Migration conformément au Protocole d’accord entre la Direction Générale de Migration et l’Institut Congolais pour la conservation de la Nature relatif à la relance du tourisme dans les aires protégées du 13 Août 2011 et les avenants y relatifs ,les recettes issues de la vente des permis des visites seront réparties mensuellement comme suite :

a) 50% de rétrocession à la direction générale de l’ICCN
b) 50% retenues à la source par VF affectées comme suit:
°30% destinés à financer les actions de développement local,
°20% destinés à couvrir les frais de fonctionnement du Parc.

En 2005 , à la création de Africa Conservation Fund ,en signant avec l’ICC ,un contrat de 5 ans,elle avait comme objets:

1.Assurer le financement durable des aires protégées de l’Est de la République Démocratique du Congo
2.Assurer le développement du processus de la Conservation communautaire autours des aires protégées ciblées,
3.Promouvoir l’image des aires protégées de la République Démocratique du Congo à travers le Monde,
4.Contribuer au développement des capacités de la direction générale de l’ICCN suivant les modalités à définir de commun accord.

Dossier à suivre !

Gloire Bakyahulene

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisment -

Most Popular

Tshopo : des nouvelles flambées des eaux ravagent la cité d’Isangi et plusieurs villages riverains

Tshopo : des nouvelles flambées des eaux ravagent la cité d'Isangi et plusieurs villages riverains

Tanganyika: l’entente de football déterminée à booster le sport-roi en province

L'Entente de football du Tanganyika (EFTANG) a organisé ce dimanche 29 novembre 2020 un Symposium sportif dans le village de MAMA Kasanga...

L’Ordonnance du Conseil d’Etat dans l’affaire de la FEC : Une injustice, même contre le diable, reste un fait condamnable (Jacques Issongo)

L’Ordonnance du Conseil d’Etat dans l’affaire de la FEC : Une injustice, même contre le diable, reste un fait condamnable (Jacques Issongo)

Kisangani : la mutuelle OMEGA vole au secours des orphelines et orphelins du centre Saint-Laurent

Kisangani : la mutuelle OMEGA vole au secours des orphelines et orphelins du centre Saint-Laurent

Recent Comments