Dans une correspondance adressée ce 31 juillet 2020 à Vital Kamerhe, depuis sa cellule de Makala, le bâtonnier Pierre-Olivier Sur, avocat du directeur de cabinet “empêché” du chef de l’État, explique le contexte sur le refus de lui octroyer le visa pour plaider à la suite du procès en appel de Vital Kamerhe, renvoyé à la barre le 07 août prochain.

L’avocat de Vital Kamerhe raconte avoir été reçu par l’ambassade de la RDC en France, ce dernier lui a expliqué que son visa a été refusé suite au manque d’accord entre la RDC et la France lui permettant de plaider sur place.

#RDC: J’ai été reçu ce matin par le chargé d’affaires de l’ambassade de la RDC en France. Il m’a signifié solennellement, dans son propre bureau, que mon visa a été refusé faute pour moi de pouvoir prouver qu’un accord bilatéral entre nos deux pays…”, Olivier Sur, avocat de VK https://t.co/IbYVkKOZmD” rapporte le journaliste Stanis Bujakera sur son twitter.

D’après Me Pierre-Olivier Sur, par la coutume internationale qui fait que les avocats de l’Afrique de l’Ouest qui partage avec la France la langue et une culture commune, il s’est intéressé de venir plaider pour son client.

Tout avocat d’un pays peut plaider dans un autre à condition qu’il soit accompagné d’un confrère inscrit sur place. Je lui ai demandé de s’en référer aux bâtonniers du Nord-Kivu et Sud-Kivu, que j’avais reçu fraternellement pendant mon batonnat en 2015, à Paris pour poursuivre cette Coopération.”

Mais peu importe le droit. Ici, c’est de non droit qu’il s’agit et d’une chute vertigineuse.” lit-on dans la lettre.

À l’avocat de Vital Kamerhe d’augurer que :

Quand on prive un homme du droit de se défendre, ce sont ces accusateurs, ses juges et leurs chefs qui sont dégradés, voir déshonorés. Alors, quoiqu’il arrive désormais, votre procès n’en est plus un. Et peu importe l’arrêt qui sera attendu.,” Écrit-il enfin à Vital Kamerhe, détenu à Makala, il y a près de deux mois.

Notons que le procès en appel du président de l’UNC, ouvert vendredi 24 juillet et mettant de nouveau à la barre Mr Vital Kamerhe et Samih Jammal, DG des entreprises Samibo et Husmal, est renvoyé au 07 Août 2020.
Vital Kamerhe a été, rappelons-le, au côté du libanais Jamal ont écopé près de 20 ans des travaux forcés pour détournement de fonds alloués au programme de 100 jours du chef de l’État Félix Tshisekedi.

Serge SINDANI

J'aime :

Facebook Comments

You may also like

RDC:La gestion controversée des sources d’eau potable aménagées par les humanitaires en ville de Butembo[Enquêtes]

RDC:La gestion controversée des sources d'eau potable aménagées par les humanitaires en ville de Butembo[Enquêtes]