Les militants du collectif Telema mis aux arrêts le mardi 28 Juillet 2020 alors qu’ils tenter de marcher pour prôner la bonne gouvernance dans la Province de la Tshopo et demander la démission du gouvernement walle, sont en fin libre depuis ce Jeudi 30 Juillet 2020.

Six au total, membres des organisations citoyennes Parlement debout, Filimbi, Bomoko et Miss/RDC ses militants n’auront passés que moins de 72 heures a garde a vue aux côtés d’un vendeur des journaux arrêté un jour avant et qui a aussi trouvé sa liberté.

Selon l’un d’eux acquis sous anonymat ” cette libération n’est pas un hasard mais plutôt une victoire pour le combat mené par les confrères membres du collectif qui sont restés malgré la répression “

Noter que le collectif a dans une déclaration lue devant la presse à la veille de leurs libération « exiger sans  aucune condition, la libération de ses six militants car ayant étés arrêtés alors qu’ils voulaient exercer un devoir civique reconnu par la constitution dans son article 26. »

Le collectif Tshopo Telema a fait savoir qu’il était plutôt a sa première action pour ainsi dénoncer ce statiquo observé dans la Province de la Tshopo.

Germain Busoke Duperso

J'aime :

Facebook Comments

You may also like

Nord-Kivu: Le maire de Butembo plaide pour l’encadrement de la jeunesse

Nord-Kivu: Le maire de Butembo plaide pour l'encadrement de la jeunesse