En un jour des marches annoncées à la mairie par trois mouvements notamment le Collectif Tshopo Telema (dont sa seule copie est parvenue à Kis24), le groupe de jeunes de la Tshopo pour la paix et la solidarité et enfin les Jeunes Tshopolais de la paix, l’autorité urbaine, se trouvant en face de trois lettres d’information, vient de déclarer son “incapacité” d’autorisation des dites marches, visiblement à contre-courant.

Jean-Louis ALASO l’a dit ce lundi après-midi sur les antennes de la Radio et Télévision nationale station de Kisangani.

Pour lui, « autoriser une quelconque marche dans la ville de Kisangani ce mardi risque à un désarroi »

Selon toujours l’autorité, les 3 correspondances reçues à son bureau de travail pour demander une marche pacifique a une coïncidence quant à son lieu de départ, ainsi il lui vaut interdire toute marche pour préserver la paix dans sa municipalité ce mardi 28 Juillet.

Lorsque nous lisons ses correspondances nous avons constaté que le lieu de rassemblement et le même de même que l’itinéraire mais avec des objectifs très contradictoire; donc si nous laissons passés ses marches nous risquons de connaître un désarroi dans la ville » a dit Jean Louis ALASO .

En dépit de la crise qui règne dans la Province de la Tshopo et particulièrement dans son chef lieu sur l’incompréhension politique entre les deux grandes institutions dont l’Assemblée Provinciale et le gouvernement Provincial, le Collectif Tshopo Telema s’est annoncé dans la rue pour réclamer entre autre la démission du gouverneur de Province. Les deux autres mouvements par contre marcheraient pour soutenir Walle Lufungula, apprend-t-on des sources proches.

Une confusion de plus pour faire régner cette instabilité entre l’Assemblée et le gouvernement autant dire que l’histoire est loin de rendre l’apocalypse

Germain Busoke Duperso

J'aime :

Facebook Comments

You may also like

Tshopo: une femme voilée par un militaire puis abandonnée en état d’inconscience, alerte “Afia Maman”

Une femme d’autrui, dont l’âge n’est pas révélé,