Pour laver notre image qui a été ternie par la sommité de notre province, je viens encore par cette tribune demander humblement au gouverneur ATOU et son vice-gouverneur de démissionner pour l’honneur et la dignité de notre seule et unique province mère.

On ne combat le feu que par le feu et le froid par le froid, dit-on. Si c’est par une femme que le mal est arrivé pour déstabiliser toute la province du Kongo-Central, C’est aussi par la femme qu’elle doit renaître de ses cendres…
Je corrobore le tweet du docteur Didier Rombaut KAWADIO: “Pourquoi la justice ne met-elle pas un terme à ce dossier? Une perte de temps et d’énergie, et un frein pour le Kongo-Contral. Quand on pense à la genèse de ce contentieux, une histoire qui a tourné en bourrique toute une province réputée dans de bonnes valeurs, c’est révoltant!”. Fin de citation.

La goutte qui a fait débordé le vase est le sang que madame CHARLOTTE KHONDE a versé comme victime expiatoire. C’est par son sang que les autorités compétentes nationales ont compris qu’il était plus que temps que monsieur ATOU Matubuana et son équipage puissent quitter le navire.

C’est la raison pour laquelle, je hausse ma voix pour que justice soit rendue, en mettant au faîte de la province une femme, qui a le coeur d’une mère.
La seule et l’unique fois que notre province a été gouvernée par une femme, c’était pendant le règne du feu maréchal Mobutu, qui avait honoré notre province par madame Cathérine Nzuzi Wa Mbombo, et depuis lors plus rien!
Et pourtant nous avons des dignes filles de notre province qui sont capables et compétentes pour assumer ce poste.
Nous, les hommes politiques du Kongo-Central, nous devons reconnaître nos limites et surtout accepter notre échec en faisant profil bas.
Étant notable de Madimba, je demande à toutes les femmes Ne-Kongo de se lever comme une seule femme pour soutenir ces femmes que je vais citer ci-dessous:

– Maman Wivine N’LANDU KAVIDI NGUZ
– Maman Marie-Rose KASA-VUBU
– Maman Marie-Ludovic MANOKA NZUZI
– Maman Chantal MALAMBA
– Maman Nefertiti NGUDIANZA
– Maman Florentine SOKI FUANI EYENGA
– Madame Christelle VUANGA
– Madame Hélène MIASUEKAMA KIESE

La liste n’est pas exhaustive…
Notre histoire ne nous enseigne-t-elle pas qu’à une certaine époque quand tout allait mal dans le royaume Kongo, C’est notre MAMA KIMPA VITA qui s’était levée pour défendre la cause de nos aïeux? Et aujourd’hui, C’est elle qui est restée l’icône ou le symbole de la lutte du continent noir.
C’est avec toute humilité et modestie que je viens auprès de mes mpangi dans l’esprit de KINTUADI pour vous présenter ma requête pour ne pas dire ma motion…
Je vous prie de mettre un peu votre amour-propre de masculinité de côté et d’accepter ma proposition, que le caucus des députés et sénateurs du Kongo-Central pourrait présenter auprès des autorités de Kinshasa pour mettre fin à ce désordre qui ne permet pas à notre province d’avancer ni de se développer.

N’ignorons pas que c’est la maman qui est l’épicentre de la famille ! Comme nous l’avions tous appris que : “la famille est la cellule de base de la société.”

Femmes Ne-Kongo, levez-vous pour répondre à cet appel solennel !
Vos enfants que nous sommes, ont besoin de vous aujourd’hui pour remettre les choses sur les rails.
La parité oblige !
Je ne terminerais pas cette tribune sans pour autant soutenir la démarche de la JEUNESSE CONSCIENTE du KONGO-CONTRAL qui organise une grande marche, qui aura lieu ce 31 juillet 2020 à Matadi pour faire échec aux antivaleurs dans notre province du Kongo-Central.

MATOKO NZIO? NZIOLA !!!

Par l’activiste, penseur et Notable de Madimba: Mingiedi Mbala N’zeteke Charlie Jephthé

J'aime :

Facebook Comments

You may also like

Tshopo: une femme voilée par un militaire puis abandonnée en état d’inconscience, alerte “Afia Maman”

Une femme d’autrui, dont l’âge n’est pas révélé,