La marche prévue par le Front Commun pour le Congo ce samedi 25 juillet 2020 n’a pas connue une issue normale à Kananga Chef lieu de la Province du Kasaï Central.

Au Rond-point PAX, le rassemblement des états majors des partis politiques membres du FCC sont dispersés par les motocyclistes et la population à l’aide des projectiles. La même scène se poursuit à la permanence du PPRD au moment où les militants de PPRD et APNG tente de se rassembler, les motards débarquent avec violence.

L’intervention de la police avec les gaz lacrymogènes calme la tension, au même moment l’UDPS improvise une marche de soutien à Jhon KABEYA comme futur Gouverneur.

Devant la presse locale, le Coordonnateur Adjoint du FCC Philippe KANKU TUBENZELE a lu un mémorandum adressé au Président de la République.

Vu que les conflits Interinstitutionnels constituent un blocage aux aspirations du peuple, le FCC suggère au Chef d’Etat:

De veiller sans relâcher au bon fonctionnement harmonieux des institutions de la République, gage de paix et de stabilité au pays ; d’assurer la cohésion et la coalition jusqu’à la fin de votre mandat, en vue d’éviter les pêches de mésentente, qui comme il y a 60 ans, ont fait sombrer notre pays dans le chaos; de ne pas vous entraîner dans les querelles inutiles et sans fondement, alors que vous avez le social de la population à promouvoir, selon vos leitmotivs : “les peuples d’abord.” peut on lire dans ce mémo.

Toutefois KANKU TUBENZELE condamne avec la dernière énergie l’intolérance qui règne dans la province quand le FCC projette des marches.

Pendant ce temps, les membres de l’UDPS prouvent leur soutient à Jhon KABEYA candidat malheureux à la récente élection de Gouverneur pendant que cette question divise les deux ailes du parti présidentiel en province.

Corneille MUAMBA DIBONDO

J'aime :

Facebook Comments

You may also like

Tshopo: une femme voilée par un militaire puis abandonnée en état d’inconscience, alerte “Afia Maman”

Une femme d’autrui, dont l’âge n’est pas révélé,