C’est le dernier dénouement judiciaire dans l’affaire immobilière qui oppose la présidente de la fédération des entreprises du congo ( FEC) Beni au Nord Kivu, madame Gertude “Getou ” Vihumbira à l’ex-maire et député provincial, Mufunza Bayengo Ghislain. La cour de cassation vient de rendre son arrêt autorisant à la patronne de la FEC de récupérer une parcelle querellée avec ce député depuis une décennie.

Ce samedi 25 juillet 2020, cette décision de justice a été éxecutée obligeant au député Mufunza Bayengo Ghislain de déguerpir dans cette parcelle acquise illicitement, selon cet arrêt.

Ce conflit foncier date depuis les années 2008. En effet, il s’agit d’une parcelle située à Beni Kalinda, en commune de Mulekera qui avait été cedée à madame Getou Vihumbira par l’ex maire et député Mufunza après avoir contracté une somme évaluée à 60 mille dollars au près de cette opératrice économique. Par la suite rapporte une source judiciaire, l’homme s’était rétracté en voulant récupérer par volonté de nuire de cette parcelle.

Les batailles judiciaires ont débuté à Beni puis à Goma et Kinshasa à la cour suprême de justice et à la cour de cassation. Dans le dernier arrêt de la cour de cassation, la présidente de la FEC a gagné le procès face à son plaignant le député mufunza qui a été débouté.

Dans cette affaire commente une source anonyme qui a suivi le dossier de près à la justice, les interferences politiques ont été plus enregistrées.

C’est ce samedi que la police nationale congolaise (PNC) est partie déloger les biens du député Mufunza dont des véhicules , motos et autres dans cette parcelle à Kalinda. Madame Getou qui a gagné ce procès salue l’avènement d’un état de droit en république démocratique du congo.

Selon elle , la justice a rendu son jugement à toute indépendance.

A l’allure d’un État de droit, tous les appels téléphoniques ne passent pas ,toutes les autorités judiciaires que politiques s’abstiennent à faire obstruction à la décision judiciaire de la cour de cassation. Le salon, les ustensiles de cuisine,les voiture sortent de la clôture. Je suis très contente ce matin. On m’a remis dans mes droits” a expliqué madame Getou Vihumbira, la présidente de la FEC.

Ce déguerpissement forcé intervient alors le député provincial mufunza Bayenzo séjourne en ville de Beni dans le cadre de ses vacances parlementaires.

JEK

J'aime :

Facebook Comments

You may also like

RDC:La gestion controversée des sources d’eau potable aménagées par les humanitaires en ville de Butembo[Enquêtes]

RDC:La gestion controversée des sources d'eau potable aménagées par les humanitaires en ville de Butembo[Enquêtes]