Malgré l’interdiction de toutes manifestations dans la ville de Kisangani sur fond des tensions politiques qui prévalent dans la Tshopo, le mouvement citoyen non partisan LUCHA a opté pour la rue ce mercredi 08 juillet, afin de hausser un ton ferme d’indignation contre l’entérinement de Ronsard Malonda à la tête de la centrale électorale.

Vers 11h00, une dizaine de militants de la LUCHA et FILIMBI, calicots à main avec mention “NON à Mr Ronsard Malonda à la CENI”, a pris tangente pour le Gouvernorat de la province de la Tshopo.
Dans la rue, des chansons et autres cris hostiles à Malonda ont été au rendez-vous.

À quelques mètres du lieu de départ, au rond-point du Canon, la police couplée des éléments FARDC ont étouffe la marche.
Les agents de l’ordre ont du coup ravi tous les calicots et autres formes d’effigies brandis par ces militants avant de le conduire au commissariat de la PNC/Tshopo.

Quelques minutes après discussions avec les autorités policières, ceux-ci ont été relaxés.

Le mémorandum adressé à la CENI n’a pas atteint la destination, celle du gouvernorat de province afin de le transmettre à aux autorités compétentes.
Ce mouvement pro changement, LUCHA section de Kisangani, persiste et signe dans son mémo que Malonda n’est pas un choix utile à la tête de la CENI.

Serge SINDANI

J'aime :

Facebook Comments

You may also like

Tshopo: une femme voilée par un militaire puis abandonnée en état d’inconscience, alerte “Afia Maman”

Une femme d’autrui, dont l’âge n’est pas révélé,