Face aux multiples blocages ou mieux rallongements de vol de rapatriement des Congolais vivant en Afrique du Sud, l’ambassadeur de la RDC à Pretoria n’est pas resté sans mot, eu égard aux souffrances et toute autre forme des difficultés éprouvées par ses compatriotes Congolais.

Accusé d’être à la base du blocage de vol, Ben MPOKO a dans une interview exclusive accordée à notre rédaction réfuté toutes les “fausses” allégations portées contre lui.
D’après toujours lui, il a agit comme un “père de famille” qui se sent aussi bien touché par les problèmes de ses enfants.

L’ambassadeur de la RDC à Pretoria attribue plutôt ce blocage aux différents dysfonctionnements liés au vol notamment les moyens de bord et les procédures y afférentes.

Moi, en tant que père de famille, je ne peux pas accepter voir les enfants souffrir. Il y a des Congolais qui ont été bloqués dans des hôtels et ils souffrent, je ne peux pas être content.
Nous avions organisé deux vols et au moins 320 Congolais étaient rapatriés grâce à nos moyens. Il y avait pas des moyens suffisants en premier tour pour faire voyager tous les Congolais qui étaient ici en attente mais nous avons fait l’essentiel et c’est l’ambassade qui a payé tous les bus pour amener les passagers à l’aéroport. Il y a toute une procédure car la crise de covid-19 l’impose. On doit désinfecter les Bus, porter les masques, louer bcp de Bus car il faut une distanciation dans le Bus, au moins 20 personnes au lieu de 60. » a expliqué Ben MPOKO.

Et d’ajouter:

il y a aussi le problème de l’autorisation de l’atterrissage qui ne validait que d’un jour, et c’était difficile de faire voyager le vol de Kinshasa à Cap Town et Johannesburg le même jour. Je sais que les compatriotes Congolais sont en situation de détresse et je sympathise avec eux (….) moi, je suis transparent dans tout ce que je fais.»

Rappelons que des dizaines des congolais vivants à Cap Town, une ville Sud-Africaine attendaient leur rapatriement en République démocratique du Congo.
D’après nos sources, ils ont déjà été rapatriés en début de cette semaine courantes après un présumé “tiraillement” dans ce dossier. Au moins 160 Congolais sont retournés y ajoutés 320 autres rapatriés au deux premiers tours.

Dans l’affaire, ces Congolais de l’étranger ont révélé que le gouvernement congolais avait débloqué des moyens suffisants pour faciliter leur retour immédiat à Kinshasa et à Lubumbashi.
Selon leurs témoignages recueillis par Kis24.info, Ils ont présagé ainsi une “main noire ” de l’Ambassade de la RDC en Afrique du Sud, à Pretoria dans le blocage ou mieux report de vol au détriment de leurs souffrances.

Des accusations que l’ambassadeur Ben MPOKO rejette et éclairci la lanterne.

Serge SINDANI

J'aime :

Facebook Comments

You may also like

RDC:La gestion controversée des sources d’eau potable aménagées par les humanitaires en ville de Butembo[Enquêtes]

RDC:La gestion controversée des sources d'eau potable aménagées par les humanitaires en ville de Butembo[Enquêtes]