Quinze (15) étudiants de Beni au Nord Kivu ont été interpellés par la police nationale congolaise ce jeudi 02 juin 2020. C’était au cours d’une manifestation populaire sollicitant la reouverture des écoles et universités.

Ce sont les étudiants de l’université officielle de semuliki qui ont lancé cet appel à manifester. Ces derniers plaident pour la reprise des cours dans l’espace universitaire et scolaire après plus des deux mois d’arrêt d’activités.

Selon le président des étudiants de l’UOS Beni , Fabrice Mulwaghali, ces camarades sont impatients suite la reprise des cours car à l’en croire, la mesure d’Etat d’urgence tire en longueur. Pour lui, le gouvernement doit autoriser le relancement des activités scolaires et academiques mais dans le respect de geste barrières contre la Covid-19.

Tôt le matin de ce jeudi, le maire interimaire de Beni s’est opposé à l’organisation de cette marche. Muhindo Bakwanamaha Modeste a évoqué la mesure d’Etat d’urgence sanitaire, comme motif, qui interdit toute manifestation ou rassemblement public.

Vers 7 heures, la police nationale congolaise a été déployée au rond point ENRA, en commune de Mulekera, point de départ de cette manifestation.

Quelques heures plus tard, une quinzaine d’étudiants qui voulaient braver la décision du maire ont été interpellés par la police.

Les étudiants de cette université dénoncent cette politique des deux points et deux mesures car selon eux, le maire saboter lui-même la mesure d’Etat d’urgence en acceptant que certaines manifestations culturelles ou des loisirs puissent se tenir dans sa ville.

Vers 15 heures, l’autorité urbaine a échangé avec quelques étudiants de l’UOS au tour de cette question. Tout en déplorant l’interpellation de ces amis, Azarias Mokonzi porte-parole de cette creme creme intellectuelle invite ses collegues au calme.

Jonathan Kataliko

J'aime :

Facebook Comments

You may also like

RDC:La gestion controversée des sources d’eau potable aménagées par les humanitaires en ville de Butembo[Enquêtes]

RDC:La gestion controversée des sources d'eau potable aménagées par les humanitaires en ville de Butembo[Enquêtes]