Sans doute ni faille, le Gouverneur de la province du Kasaï-Central “déchu” n’est pas resté indifférent devant le message officiel du vice-premier ministre et ministre d’État en charge de l’intérieur, sécurité et affaires coutumières, notifiant le 01 juillet 2020 sur le Procès-verbal daté du 24 juin sur le vote de la motion de censure contre le gouvernement Kabuya.

Ce message a précisé que le Vice-Gouverneur Ambroise Kamukunyi devra diriger le gouvernement du Kasaï-Central et expédiera les affaires courantes de la province.

En réaction, Martin KABUYA prend les devants, sans retard, face à ce message. Pour lui, le VPM ne devra pas prendre cette décision d’autant plus que la requête sur la décision du 24 juin portant sur l’éviction du gouvernement est encore en examen à la cour constitutionnelle.

D’après la correspondance de Martin KABUYA, dont une copie est parvenue à la rédaction de kis24.info, Tout son gouvernement attend plutôt le verdict de la haute cour, et ce, dans le cadre de la continuité des services publics de l’État.

Le dit gouvernement expédie les affaires courantes sous ma direction, dans le respect de l’esprit et de la lettre des lois de la République, haute considération.» conclu Martin KABUYA “déchu” qui ne lâche pas.

Cette revanche crée ainsi de l’imbroglio dans le chef de l’homme de la rue. Qui suivre-t-on ? Qui a raison et ou, qui a tord ? Et quelle sera l’issue ? Voilà au moins tant d’interrogations qui laissent le commun de mortels en suspens.

Wait and see, disent les anglo-saxons

Rédaction

J'aime :

Facebook Comments

You may also like

RDC:La gestion controversée des sources d’eau potable aménagées par les humanitaires en ville de Butembo[Enquêtes]

RDC:La gestion controversée des sources d'eau potable aménagées par les humanitaires en ville de Butembo[Enquêtes]