La situation de crise éventuelle qui prévaut actuellement entre deux institutions dont le gouvernement de la Tshopo et l’Assemblée provinciale continue à susciter des réactions au sein de la population boyomaise, et tout autre citoyen soucieux du bien être de cette province, acquise du démembrement de la grande Orientale et qui attend depuis lors son décollage vers l’émergence.

Au cours d’une conférence de presse animée ce lundi 29 juin 2020, le Docteur Lady Yangotikala, jeune leader de la Tshopo invite le gouvernement Wale à se soumettre à la volonté des députés provinciaux qui l’on élu.
D’après lui, Cette crise institutionnelle risque de plonger la province dans le chao, si le gouvernement Walle refuse de rendre le tablier comme le souhaitent les députés provinciaux.

Ce jeune leader de la province de la Tshopo, constate avec amertume que le gouvernement Walle n’a pas convaincu la population durant une année passée à la tête de la province.

Je sais que les gens vont dire qu’on ne peut pas évaluer un gouvernement à une Année seulement… mais le début annonce déjà la fin… Le gouverneur Walle Lufungula n’a pas été à la hauteur, aucune de ces promesses faites pendant la campagne n’a été réalisée.” souligne-t-il devant la Presse

A cette même occasion, Dr Lady fustige “le tribalisme qui veut élire domicile dans la province de la Tshopo avec des déclarations tendancieuses faites par quelques organisations tribales.”

Est Tshopolais, celui qui travaille pour le bien être de la Tshopo…» ajoute-t-il.

Pour rappel, le gouvernement Walle Lufungula a été destitué le jeudi 25 juin de l’année en cours par une motion de censure initiée par l’honorable député Paulin Lendongolia, élu du territoire de Banalia. Depuis lors, la province se déchire. Plus rien ne va entre les deux institutions.

Nicole ETETE

J'aime :

Facebook Comments

You may also like

EXCLUSIF/Rapatriement “retardé” des Congolais de la RSA: L’ambassadeur de la RDC à Pretoria Ben Mpoko se disculpe

EXCLUSIF/Rapatriement "retardé" des Congolais de la RSA: L'ambassadeur de la RDC à Pretoria Ben Mpoko se disculpe