Les croque-morts se nomment maintenant thanatologues, il s’agit des personnes travaillant dans le domaine de la mort. elles sont très recherchées. Leur travail consiste à restaurer et à embaumer les corps pour conserver les dépouilles, ou encore à maquiller le défunt pour lui donner un aspect plus reposé. Il s’agit d’un travail vrai technique, nécessitant du savoir-faire, car il faut manipuler le cadavre avec soin

Le marché du funéraire comporte deux activités principales : les soins aux défunts : thanatopraxie, et le travail des entreprises de pompes funèbres, qui sont notamment chargées de la mise en bière, du transport, des services d’inhumation et de crémation.

Les débouchés portent surtout sur les métiers d’assistant ou de conseiller funéraire, de porteurs, de maître de cérémonies, de granitier marbrier funéraire, de thanatopracteurs (soins de conservation et de restauration des défunts) ou encore de commercial Et bien, c’est tout de même dommage,il l’un des métiers avec des salaires surprenants dans le sphère politique Tshopolais.

La Thanatopraxie Politique dans la Tshopo, un métier sans risque

Le thanatopracteur intervient sur le corps des défunts, à la demande de la famille, pour une réalisation de soins qui rendent au mort un aspect présentable. Dans la province de la Tshopo, la plupart des amoureux du pouvoir recourent aux thanatopracteurs pour paraître sauveur de la province avec une santé politique maquillée pourtant cadavre embaumé.

Pour commencer, le thanatopracteur déshabille le candidat politique de la tunique salle liée à son passé ,le nettoie pour être visiblement propre devant la population et désinfecte le corps du défunt même lorsque le candidat est sans tâche, avant d’insérer dans les artères un produit à base de formol qui aura certainement mission de le maintenir résistant aux pressions politiques et sociales même si les administrés crient «misère».

Cette opération a malheureusement plusieurs finalités : stopper l’évolution de la Tshopo, normalement très rapide, freiner la Renaissance démocratique conduisant à l’auto-prise en charge populaire et enfin évacuer des germes de la révolution et nationalisme reconnu historiquement aux habitants de Kisangani.
Il incinère ensuite ces germes en faisant de sa jeunesse un échafaudage.

Selon l’état du candidat politique et la durée de sa gestion aux affaires, il utilise des stratégies efficaces comme des deals occultes, création des mythes autour d’une personnalité fantôme «MENTOR» et endormir le peuple sur un lit tissé à base des rameaux colorés.

Pour finir, ces croque-morts Tshopolais rhabillent le défunt, le maquille avec des cosmétiques politiques adaptés pour le rendre présentable à la population ou mieux électeurs et aux partenaires lors de la campagne électorale. Ce travail nécessite une certaine habileté et technicité. À ce niveau, la Tshopo à des très bons croque-morts.

Il ya des risques, certes,les principaux risques du métier sont liés à l’application des stratégies mortelles, Le risque nosocomial n’est pas négligeable non plus, dans le cas où le candidat sur lequel opère le thanatopracteur est averti, indigné et conscient de la situation de sa population, sera le jour de la délivrance de la Tshopo.

L’inhumation, 2 heures au maximum !

Du salon mortuaire au cimetière, les croque-morts n’ont que 2 heures Max, toutes opérations combinées.

Jeudi 25 juin 2020, les croque-morts sont passés de vives allures au coeur de la ville de Kisangani direction au cimetière en passant par le gouvernorat de province avant une pause café à l’Assemblée provinciale.

Même si le départ de l’actuel gouverneur de la Tshopo n’était pas souhaitée par ces administrés dès sa prise du pouvoir, les croque-morts eux savaient au-moins la durée de vie maximale des produits lui injectés a sa prise du pouvoir. Des va-et-vient, consultations et des appels ça et là pour réanimer le défunt mais hélas, l’heure avait sonner pour Louis-Marie LUFUNGULA.

Des choristes, acolytes adorèrent un dieu sourd, bouchés ces oreilles, souffla aux députés provinciaux de déchoir le gouverneur de province.

Sur les 23 votants, 13 députés provinciaux ont voté pour la déchéance et 10 contre la déchéance du gouvernement provincial, de ce fait, la majorité absolue est de 12+1 donc 13 voix et donc le gouvernement provincial tombe”,explique le président de l’assemblée provinciale Gilbert Bokungu devant la presse.

Dans la foulée, des actions, réactions tombent de partout, accusant le président de semer une confusion à l’Assemblée provinciale, une situation qui laisserai place à une crise institutionnelle.

Le gouvernement, quant à lui n’est pas là le problème, selon lui, les gens de mauvaises fois [croque-morts] sont nombreux dan la Tshopo.

Les gens passent leur temps à chercher seulement à nuire, à faire du mal. Je ne sais pas si dans cet esprit nous allons construire la province. C’est véritablement une motion de la honte faite par des gens mal intentionné, à dessein de nuire tout simplement”,lâche le gouverneur de province.

Une confirmation de l’existence des croque-morts politiques mais dommage, Me Louis-Marie LUFUNGULA ne sait pas les identifier. Mais la Bible connait les comportements des louanges et saints du dernier jours, Lire: Matthieu 7:20

Que veux la Tshopo ?

La bonne politique ! Bien que celle-ci n’a rien avoir avec la morale mais cherche l’efficacité à tout prix. Soyez efficace chers dirigeants, animés des vertus qui doivent inspirer et les vices qu’elles doivent combattre.

Savez-vous que les dérives de la pratique politique touchent de plein fouet les provinces nouvellement créées ? Elles peuvent aussi s’infiltrer dans la démocratie au risque de détruire la confiance entre peuple et représentants.

la recherche du pouvoir ou sa conservation même quand ça ne marche pas porte à des abus et à des injustices.La politique est un moyen fondamental pour promouvoir la citoyenneté et les projets de l’homme mais , quand elle n’est pas vécue comme un service à la collectivité humaine par ceux qu’ils exercent ,elle peut devenir dans ce cas un instrument d’oppression,de marginalisation...» écrit le Pape François.

Cette exhortation du Pape François va en flèche dans le coeur des croque-morts politiques. Le défit est donc permanent pour tous ceux qui reçoivent le mandat de servir le peuple Tshopolais, de travailler pour faire assoir les conditions de l’avenir d’une province digne avec un peuple juste.

Députés provinciaux, ministres ,acolytes et suiveurs aveuglés, les vices de la vie politique détruisent la crédibilité des institutions et des actions:«ils affaiblissent l’idéal d’une démocratie authentique et mettent en danger la vie sociale : corruption, négation du droit, le non-respect des règles communautaires, la justification du pouvoir par la force ou par le prétexte arbitraire de la ”raison d’État”

Un corrupteur ne peut vivre sans un corrompu. leurs existences sont inextricablement liées. D’un autre côté, les fonctionnaires tentent de se défendre. Allez faire un tour à la DGRPT , à la mairie, à la PCR ou au marché central avant d’aller au cabinet du gouverneur pour évaluer rien que superficiellement. il suffit de solliciter un service. La petite corruption , moyenne ou grande revient à priver le citoyen d’un service qu’il a droit: l’eau, l’électricité, bonnes routes, sécurité, divertissement…

Halte aux croque-morts !

Réaction

J'aime :

Facebook Comments

You may also like

Nord-Kivu/Nyiragongo: Le conseil territorial de la jeunesse allerte sur la présence de l’armée rwandaise sur le sol congolais

Le conseil territorial de la jeunesse de Nyiragongo