La ville de Kisangani, la métropole Tshopolaise, s’est réveillée inhabituellement sous une haute tension lundi 15 juin. À la base, une nouvelle manifestation “agitée” des motocyclistes se rallonge le long des grandes artères de la ville. Kisangani est en effervescence, les conducteurs motos ne jurent que par la baisse du prix des produits pétroliers dans des stations-services. Plusieurs d’entre-elles ont fermé ses entrées. Il y a pénurie des carburants.

Ce n’est pas étrange. Depuis plus d’une semaine, les conducteurs des motos communément appelés “Taximens” manifestent un ras-le-bals dénonçant une hausse brusque du prix des carburants. Plusieurs artères et rond points de la ville sont inondés par ces derniers scandant même des chansons hostiles au pouvoir en place.
« To boyi Walle na Tshisekedi, Kabila A’zonga na pouvoir» attendu « Nous refusons le Gouverneur Walle et le président Tshisekedi, que Kabila reprenne le pouvoir.» fin de citation.

Dans la ville, certaines stations-services sont fermées. Abordez par Kis24.info, les unes attribuent cette forfaiture au manque de stock des carburants tandis-que les autres, parlèrent de la hausse vertigineuse des taxes.

Informé de la situation d’une marche dite “non autorisée” des motards à travers les grandes artères de Kisangani, le Gouverneur de la Tshopo Walle Lufungula n’a pas du coup hésité à donner le branle ou mieux donner une impulsion plus ou moins forte. L’autorité provinciale a lundi après-midi diligenté une rencontre avec les opérateurs du secteur pétrolier notamment SOCOM, les indépendants et le chef de base de SEP CONGO.

D’après le compte-rendu de la dite réunion parvenu à kis24.info, il s’est dégagé ce qui suit :

1. Les Opérateurs économiques du secteur pétrolier du Groupe SOCOM ont affirmé être au bout de leur stock opérationnel et la quantité dont ils disposaient a été écoulée au prix de 1400fc le litre, conformément à la structure des prix fixée par le Ministère de l’Economie nationale ;

2. Ils ont aussi affirmé que le bateau de ravitaillement est en route et qu’il pourrait atteindre Kisangani dans 10 jours au plus tard, sauf cas de force majeure liée aux aléas de navigation, avec à son bord 1.700.000m3;

Les Opérateurs économiques dits Indépendants( ceux qui exploitent le produit à partir de l’Est) ont affirmé n’avoir pas écoulé leur quantité depuis le 5 juin à la suite des paramètres économiques qui ne leur permettent pas d’écouler au prix fixé par le Gouvernement de la République au risque de travailler à perte. Ils ont pour cela sollicité l’implication personnelle du Gouverneur de province afin qu’ils obtiennent, eux aussi, des facilités accordées au Groupe SOCOM en termes d’exonérations afin de leur permettre de vendre au prix fixé par le Gouvernement, rapporte le même compte-rendu.

Des instructions

Après débats et délibération, le Gouverneur de province a instruit:

1. Le chef de base de SEP CONGO à approvisionner ilico presto les Stations du Groupe SOCOM(ENGEN et COBIL) en puisant dans le stock stratégique ( càd le fond de cuve);

2. Ces dernières (ENGEN et COBIL) sont sommées de servir les clients dès ce mardi 16 juin et ce, durant toute la journée jusqu’à l’arrivée du stock opérationnel ;

3. Interdiction formelle de servir le carburant dans des emballages tels les fûts et les bidons pour ne pas alimenter la spéculation. Le carburant ne sera servi que dans des engins roulants, càd véhicules et motos et en quantité moyenne ;

4. Engagement a été pris par le Gouverneur de province de transmettre les doléances des Opérateurs économiques du secteur pétrolier dits Indépendants au Ministère de l’Economie à Kinshasa pour des solutions appropriées, conformément aux prescrits de l’article 202, al 36, point f de la Constitution qui fait de la fixation des prix des
hydrocarbures une compétence exclusive du Gouvernement de la République.

5. Les responsables des services spécialisés et de maintien de l’ordre public sont invités à veiller à la stricte observance des présentes instructions pour l’intérêt supérieur de la population.

Il sied de noter que tous les efforts d’avoir les points de vue du président des opérateurs économiques oeuvrant dans le secteur pétrolier sont restés vains malgré plusieurs tentatives à la sortie de du gouvernorat et même en appel téléphonique.

Serge SINDANI

J'aime :

Facebook Comments

You may also like

RDC:La gestion controversée des sources d’eau potable aménagées par les humanitaires en ville de Butembo[Enquêtes]

RDC:La gestion controversée des sources d'eau potable aménagées par les humanitaires en ville de Butembo[Enquêtes]