Les deux hôtes, locataires du ministère de l’EPST, Enseignement Primaire Secondaire et Technique, se sont ce week-end mis au parfum des services préparatifs des examens d’État et TENAFEP, Texte National de Fin d’Étude Primaire, édition 2020.

Le ministre d’État, ministre de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Technique, Willy Bakonga et son vice, Didier Budimbu ont visité le centre national de traitement d’examen pour mettre fin aux “rumeurs d’une prétendue année blanche”, rapporte le site du ministère.
Conduit par l’Inspecteur Général, le patron de l’EPST a visité tous les services de ce centre hautement stratégique pour la préparation des examens d’État et TENAFEP.

Sur place, le ministre Bakonga a rassuré toute la communauté de l’EPST sur la tenue des épreuves 2020.

Aucune erreur matérielle ne peut être glissée, de la conception à l’acheminement des ITMs dans les différents centres à travers tout le pays” a rassuré l’inspecteur Général à l’EPST, après avoir reçu toutes les explications sur les étapes à suivre.

D’après la communication du ministère de l’EPST, la reprise des cours et la tenue de ces épreuves seront un autre pari gagné par le ministre d’État Willy BAKONGA, dans un contexte de désespoir de parents et élèves, après celui de l’effectivité de la gratuité de l’Enseignement tel que voulue par le Chef de l’Etat Félix Tshisekedi.

« tout est fin prêt pour ces épreuves.» rassure-t-on.

Les prétendues rumeurs sur une probable “année blanche”, qui font mal au coeur des dizaines de milliers d’élèves,cloués au domicile il ya près de deux mois, sont proches d’être des fausses.
Cependant, il faut noter qu’à ce qui concerne la réouverture des écoles, le président de la République Félix Tshisekedi présidera très prochainement une réunion avec les ministres sectoriels, les experts et les acteurs impliqués pour cette fin.
Wait and See!

Serge Sindani

J'aime :

Facebook Comments

You may also like

GOMA: la marche pacifique des mouvements citoyens et des partis politiques réprimée par la police Nationale Congolaise

GOMA: la marche pacifique des mouvements citoyens et des partis politiques réprimée par la police Nationale Congolaise