Une année après la prise du pouvoir de Carly Nzanzu Kasivita comme gouverneur de la province du Nord-Kivu, des réactions et/ou évaluations fusent de presque toutes les couches sociales. Pour le député provincial Promesse Kambale Matofali, le bilan est largement négatif.

Au cours d’un point de presse tenu ce samedi 30 mai 2020 à Goma, cet élu de la ville de Butembo qui précise que le bilan de la première année de Carly Nzanzu à la tête de la province du Nord-Kivu est totalement négatif, indique que l’autorité provinciale n’a pas selon lui, une vision pour cette province longtemps meurtrie, et estime qu’il serait poussé par sa famille politique sans avoir le souhait et/ou la détermination pour la gouvernance de cette si grande province.

Depuis qu’il est à la tête de la province, rien n’est fait dans tous les plans, et cela, sur l’ensemble de la province. Au lieu de rester sur place sans rien fait, et lorsqu’on n’a pas une vision pour le développement de la province, l’essentiel est de partir, si c’était moi le Gouverneur, j’allais déjà démissionner. Si vous regardez bien à Goma, Butembo, Beni et que sais-je encore, vous constaterez qu’il n’y a aucune action faite par Carly Nzanzu Kasivita depuis sa prise du pouvoir, sauf la composition de son gouvernement” a fait savoir l’élu de Butembo.

Promesse Matofali qui parle en outre, de ce qu’il qualifie de silence de la part du gouverneur dans la résolution des conflits fonciers qui battent record sur l’ensemble de la province, dénonce la non-concrétisation de la promesse faite par l’autorité provinciale lors de la présentation de son programme quinquennal, celle de faire du Nord-Kivu, une province prospère où tout le monde aura besoin de vivre.

Le gouverneur de province avait lors de la présentation de son programme promis mettre en place une brigade qui travaillera avec la police pour mettre fin à l’insécurité dans les grandes agglomérations, mais jusqu’à présent rien n’est fait. Il nous a dit qu’il mettra fin à la fraude minière dans le territoire de Masisi, mais voyant la façon dont il est en train de gérer le secteur minier, nous nous rendons compte qu’il était en train de lire un discours qu’il ne maîtrisait pas. Il entretient un flou dans le conflit SMB et COPPERAMA à Masisi et il ne veut pas y mettre fin et nous pouvons dire qu’il y tire profit, vu qu’il ne veut pas appliquer les décisions du gouvernement central dans ce conflit” ajoute-t-il.

Répondant à une question posée par un journaliste, celle de savoir si une motion de défiance serait en gestation dernière sa question écrite adressée à l’autorité provinciale, Promesse Matofali indique au même moment que tout dépendra des réponses que fournira le Gouverneur à cette question écrite.

Nous ne sommes pas là pour souhaiter son échec, mais sa réussite. Notre constitution et notre règlement d’ordre intérieur sont claires. La loi sur la libre administration de province nous dit que, si on n’est pas satisfait des réponses des gestionnaires, que ça soit le gouverneur, que ça soit les ministres ou un gestionnaire au niveau des services publics, le député doit aller au-delà. Si je ne serais pas satisfait de ses réponses, ne soyez pas surpris de voir l’application de la loi” conclut-il.

Rappelons que Carly Nzanzu Kasivita était élu gouverneur du Nord-Kivu un certain jeudi 30 mai 2019, succédant ainsi à Julien Paluku Kahongya. Il avait obtenu 28 voix, suivi de Muhindo Nzangi Butondo avec 11 voix et Eric Kamavu avec 9 voix.

Elias Aungama

J'aime :

Facebook Comments

You may also like

GOMA: la marche pacifique des mouvements citoyens et des partis politiques réprimée par la police Nationale Congolaise

GOMA: la marche pacifique des mouvements citoyens et des partis politiques réprimée par la police Nationale Congolaise