Le président National du parti politique Ecidé, membre de Lamuka, Martin Fayulu Madidi s’indigne des morts qu’il qualifie de “suspectes” qui selon lui, sont devenues monnaies courantes et/ou banales sur l’ensemble du territoire national.

C’est ainsi que MAFA exige la transparence dans les enquêtes ouvertes dans tous les dossiers de décès répertoriés.

Dans une note d’information exploitée par Kis24.info, l’ancien candidat commun de l’opposition Congolaise indique que ces décès s’ajoutent aux carnages vécus nuit et jour dans les régions de l’Ituri, Beni et Sud-Kivu, au Tanganyika et ailleurs dans le reste de la République.

Martin Fayulu qui se dit être “très indigné” du récent décès Raphaël Yanyi, président du tribunal de grande instance qui était en charge du procès des travaux de 100 jours, rassure être favorable pour la suite du processus jusqu’à la dernière décision et/ou verdict rendu dans les dossiers présumés de tourneurs de derniers publics.

Je suis indigné des morts suspectes qui sont devenues monnaies courantes et banales dans notre pays et que des semblants d’enquêtes, souvent diligentées à la hâte, ne parviennent pas à élucider. C’est pourquoi, j’exige la plus grande transparence dans toutes les enquêtes en cours, y compris celles concernant le juge Raphaël, en charge du procès dit des 100 jours,  faute de quoi, un climat de psychose, sans doute voulu, risque de s’installer dans le pays” écrit Martin Fayulu.

Tout en saluant les actions engagées par les mouvements citoyens et la société dans le combat contre la Covid-19, l’ex-coordonateur de Lamuka dénonce cependant, ce qu’il juge de “tâtonnements observés” dans la communication de la riposte et qui selon lui, seraient à la base de rumeurs conspirationnistes qui créent ajoute-t-il, une atmosphère générale de laxisme vis-à-vis d’une menace qui devrait sérieusement prise en charge.

Elias Aungama

J'aime :

Facebook Comments

You may also like

GOMA: la marche pacifique des mouvements citoyens et des partis politiques réprimée par la police Nationale Congolaise

GOMA: la marche pacifique des mouvements citoyens et des partis politiques réprimée par la police Nationale Congolaise