Sylvestre Ilunga, chef du gouvernement congolais a échangé, ce mercredi 20 Mai, avec le caucus des parlementaires de la province de l’Ituri à la primature. Au menu de cette séance de travail, un seul point appesanti sur la situation sécuritaire et humanitaire qui prévaut ces jours dans cette partie de la République démocratique du Congo.

D’après l’honorable Angèle TABU MAKUSI, présidente du caucus des députés nationaux et sénateurs élus de l’Ituri, la délégation de ces représentants du peuple a formulé quelques recommandations pouvant achopper la recrudescence de l’insécurité dans les territoires de Djugu, Mahagi et Irumu.

Parmi les recommandations, notons: « le rétablissement de l’autorité de l’État » ainsi que « la disponibilité des moyens à l’armée congolaise pour le maintien de la paix dans cette région.»

En réponse, le premier ministre Congolais s’est montré au parfum de toutes ces questions.
Sylvestre Ilunga a ainsi promit de faire suivre « une assistance humanitaire en urgence » pour soulager la population de l’Ituri.

Notons que pour une évaluation approfondie de la situation sécuritaire en Ituri, plusieurs personnalités tant politiques que militaires dont le vice-premier ministre de l’intérieur, le chef d’État major des FARDC, ont pris part à ces échanges.

La province de l’Ituri est confrontée depuis le début de l’an 2020 à une Insécurité accrue, caractérisée par les violences, pillages, tueries des civils et incendie des villages perpétrés par forces négatives dont la CODECO.
Cette situation a causé des mouvements de la population des Djugu, Mahagi et Irumu vers les endroits jugés sécurisés.

Serge Sindani

J'aime :

Facebook Comments

You may also like

RDC: l’État d’urgence prolongé par le sénat en 30 jours de la clôture de l’année scolaire

RDC: l'État d'urgence prolongé par le sénat en 30 jours de la clôture de l'année scolaire