Le Bourgmestre de la commune Lubunga situé à la rive gauche du fleuve Congo, Jean Claude LUPIA a réussi à construire un bureau du quartier avec les fonds perçus sur la taxe vélo, Le coût global est de 2940 dollars américains.

Une commune comptant 200 000 habitants, n’a prèsqu’aucune infrastructure adéquate, pas d’eau potable, moins encore le courant électrique. Elle est accessible uniquement par pirogue ou par le bac, cette commune semi-rurale a été oubliée depuis longtemps par les autorités de toute époque…

10000fc perçus sur plus de 500 velos pour une taxe annuelle, le numéro 1 de cette commune a mobilisé plus de 5millions des Francs en un mois pour réaliser cette oeuvre qui reste difficile à croire. Cet homme l’a fait en un mois, aujourd’hui le quartier est doté d’un bureau administratif aux normes modernes. Une fierté pour ces administrés:

Nous avons activés la taxe vélo dans notre commune. La motivation est venue de l’action menée par le gouvernement provincial de la province de la Tshopo sur l’opération d’achat plaques motos. heuresement que ça marché pour nous” souligne le bourgmestre de la commune Lubunga à kis24.info

Avant d’inviter les habitants de Lubunga à aimer leur commune:

J’invite ici la population de Lubunga a s’approprier le développement de notre entité. En payant la taxe sur vélo, la plaque numérologique des parcelles dotera notre commune des moyens pour son développement”

Avec les soutiens de son équipe, le bourgmestre de cette commune dite ”Lubunga pays”, indique que la situation des recouvrement des plaques motos a été une aubaine pour sa juridiction.

C’est avec ce moyen obtenu grâce à la taxe vélo que nous avons lancé les travaux de construction du bureau de quartier Kolwezi car ce dernier ne disposait pas d’un bureau confortable pour permettre aux responsables de bien faire leur travail”, a-t-il dit.

Pour être satisfait de son travail, Jean-Claude Lupia compte doter tous les 12 quartiers de sa commune des bons bureaux. Il invite à l’occasion le maire de ville et gouverneur de province de songer à cette commune bien qu’une entité autonome.

Depuis sa prise des fonctions dans cette partie de la ville de Kisangani, Jean Claude Lupia est à sa deuxième construction des bureaux de quartiers. La première réalisation est celle du quartier Maniema.

Il sied de noter que dans l’histoire de la province de la Tshopo, aucun bourgmestre n’a réussi à réaliser une œuvre grâce à la taxe vélo.
Si celui-ci était capitalisé dans d’autres communes et la ville dans son ensemble, Kisangani aurait des infrastructures construites sur fonds propres.

Steves Tisseron

J'aime :

Facebook Comments

You may also like

RDC: l’État d’urgence prolongé par le sénat en 30 jours de la clôture de l’année scolaire

RDC: l'État d'urgence prolongé par le sénat en 30 jours de la clôture de l'année scolaire