Traité d’arrogant devant le juge de l’instruction du dossier 100 jours, le directeur de cabinet de Félix Tshisekedi était perçu et critiqué sur les réseaux sociaux comme voulant prendre de l’autorité devant le juge.

Une réaction qui n’a pas laissé dormir les proches de Vital kamerhe. C’est le cas de docteur Esther Ntama Luzolo, cadre de l’UNC qui précise que “Vital Kamerhe parlait en Homme meurtri, privé de l’affection de ses enfants. un mois incarcéré à Makala alors qu’il avait formulé déjà deux fois la demande de liberté provisoire sans succès”.

Qu’à cela ne tienne “il est Directeur de cabinet du Chef de l’Etat en fonction sa fuite n’est pas à craindre” A-t-elle précisé.

Pour ce proche de Vital Kamerhe, son état de santé demeure préoccupant et le président National de l’UNC doit bénéficier des soins médicaux appropriés.

La liberté provisoire est une règle et la détention est une exception. Nous sommes positifs et demeurons dans l’unité de prière” a souligné Dr Esther Ntama.

Pour rappel, vital kamerhe comparaissait hier lundi sur l’affaire de détournement de fonds de 100 jours de Chef de l’État, Félix Tshisekedi. Le juge d’instruction avait renvoyé la prochaine audience au 25 main prochain.

Espoir Botumba

J'aime :

Facebook Comments

You may also like

RDC: l’État d’urgence prolongé par le sénat en 30 jours de la clôture de l’année scolaire

RDC: l'État d'urgence prolongé par le sénat en 30 jours de la clôture de l'année scolaire