Le 3 mai, une journée de réflexion et méditation dans la province du Tanganyika dans le chef des professionnels de Médias. Pas d’activité ni message officiel à l’occasion de cette journée dédiée à la presse mondiale.

Soucieux de promouvoir un journalisme de solution dans sa province, le journaliste Jacques Furahisha a par son compte Twitter appelé ses confrères du Tanganyika à une méditation sur l’avenir du métier des journalistes dans cette province.

L’an 2020, la journée est célébrée sous un thème «Pour un journalisme de proximité sans crainte ni complaisance», en 2019, la journée était célébrée sous le thème «Medias pour la démocratie: le journalisme et les élections en période de désinformation».

Que retenir du 03 Mai au Tanganyika?

En RDC et dans le Tanganyika le 3 mai représente une grande journée pour honorer l’importance du journalisme surtout l’accès à l’information et à liberté d’expression.

Cette journée a pour objectif de rappeler les autorités à un engagement en faveur de la liberté de la presse.
Les journalistes sont donc appelés à travailler sans crainte, malheureusement, ces derniers Oeuvrent dans des conditions très difficiles dans la province du Tanganyika.

“Plusieurs journalistes des différents médias de la province du Tanganyika, n’ont pas de prime de salaire, des contrats de travail ni de matériels professionnels adéquats pour bien faire leur travail” ainsi les journalistes vivent du “Kawama ou encore Coupage” qui a disparu avec l’état d’urgence.

En tant que journaliste d’un média libre et indépendant, Jacques Furahisha appelle l’UNPC a mettre en garde certains professionnels de médias contre la désinformation sur la pandémie du Corona virus. Le droit de parler librement et en toute sécurité nous semble à ce jour, un droit fondamental, mais ce n’est pas encore un acquis partout.

La journée du 3 mai représente un grand moment à travers lequel chaque journaliste doit tracer un portrait de la liberté de presse en RDC et dans le Tanganyika en particulier.
En tant que journaliste professionnel,
Jacques Furahisha affirme que cette journée constitue une belle occasion de défendre l’indépendance des médias face au processus politique actuel en République Démocratique du Congo.

À cette occasion Le correspondant de Mikuba Télévision dans la province du Tanganyika et du média en ligne kis24.info rend hommage aux journalistes du Tanganyika décédés il y’a quelques années à l’instar de l’Abbé Kalunda Mazonde Pascal, Roger Kimaenga, Babu Mupenda Ildephonse, René Kamangu et Jacques Kiza.

Demeurons des journalistes engagés pour sensibiliser sur l’impact du journalisme indépendant car au Tanganyika nombreux médias s’alignent derrière les acteurs politiques, qui donnent leurs lignes de conduites.
Journaliste adhérant à l’Union Nationale de la Presse du Congo, ce passionné appelle les journalistes du Tanganyika et de la RDC à une vigilance en cette période où le pays fait face à la pandémie du Corona virus.

“je loue l’implication communautaire de la presse du Tanganyika vis à vis de la lutte contre la pandémie du COVID19. Cela sans bénéficier un quelconque fonds de la part de l’équipe de la riposte ni du gouvernement provincial” a-t-il conclu sur ses pages Facebook et Twitter.

La Rédaction

J'aime :

Facebook Comments

You may also like

RDC: l’État d’urgence prolongé par le sénat en 30 jours de la clôture de l’année scolaire

RDC: l'État d'urgence prolongé par le sénat en 30 jours de la clôture de l'année scolaire