Le chef de la chefferie des Baboa-Bokoe dans le territoire d’Irumu a été suspendu par le gouverneur de la province de l’Ituri, indique un arrêté daté du 27 mars 2020 nous rapporté par les confères de la voix de l’Ituri.

Jean Bamanisa Saidi accuse le Chef Onyani Mbuzana Élysé d’avoir érigé un bureau illégal de l’assainissement et de contrôle des documents parcellaires au quartier Hoho dans la commune de Mbunya, Le morcellement et la vente des parcelles confiées au personnel de l’Assemblée Provinciale de l’Ituri et aux autochtones.

Il lui reproche également d’avoir refusé d’exécuter les différentes instructions officielles relatives à la suspension de tous les travaux de morcellement, d’aménagement, ou de renouvellement de tout contrat de concession en Ituri ainsi que le rétablissement du personnel de la première institution de la province et des autochtones dans leurs droits.

Le gouverneur de province a, pendant ce temps, désigné Zorabo Lemy Jonas pour assumer son intérim.
Onyani Mbuzana Élisé a déjà été plusieurs fois suspendu depuis le démembrement de la grande orientale, poursuit nos confrères.
Avant cette suspension, précise le magazine en ligne la voix de l’Ituri, il a été relâché par le tribunal militaire garnison de l’Ituri à Bunia dans l’affaire d’une rébellion en gestation dans le groupement Chini ya Kilima dans la chefferie des Andisoma en territoire d’Irumu.

Rédaction

J'aime :

Facebook Comments

You may also like

Débat citoyen sur la nécessité du Sénat: Pour Madeleine NIKOMBA, “supprimer le sénat revient à mettre en cause le régionalisme”

Débat citoyen sur la nécessité du Sénat: Pour Madeleine NIKOMBA, "supprimer le sénat revient à mettre en cause le régionalisme"