Le journaliste Éric Mukotsi, directeur de la radio canal Uelé, émettant à Watsa, en province de Haut-Uelé a été libéré mercredi 25 mars 2020, vers 15 heures. Il a recouvré sa liberté après deux jours de détention au parquet.

Éric Mukotsi était détenu depuis lundi dernier 23 mars 2020. Il était accusé par la justice d’incitation à la haine tribale et d’imputation dommageable. Selon toujours les sources du parquet, le directeur de canal Uelé a diffusé sur ses antennes une information sur une incursion d’hommes armés à la machette à GIRO dans le territoire de Watsa le 26 février 2020, qui était identifié par la société civile comme des présumés éleveurs Hema.

L’incriminé était entrain de dénoncer cette décision de justice, affirmant qu’il avait traité cette information avec impartialité. ” J’avais donné la parole à la communauté Hema qui était lésée suite à cette information, c’était pour nous un droit de réponse “ avait réagi, Éric Mukotsi, quelques heures avant sa détention.

Pression des journalistes

Les journalistes de watsa ont manifesté, ce mercredi devant le parquet local pour exiger la libération de leur confrère. C’est pourquoi, les autorités judiciaires ont décidé de libérer sans condition le journaliste Éric Mukotsi, a affirmé Ezedor Kihandi, assistant en communication et journaliste Indépendant dans cette région.

Jonathan Kataliko

J'aime :

Facebook Comments

You may also like

Covid-19: Les épidémiologistes de la Tshopo s’en mêlent et émettent une stratégie de la sensibilisation efficace contre la pandémie

Après 10 jours des travaux intenses et des