Après sa toute première adresse à la nation le 18 mars dernier prenant des mesures nécessaires contre le Coronavirus, le chef de l’État est revenu ce mardi 24 mars à la nation, annonçant cette fois des mesures complémentaires contre la gravité de la situation. 

Félix Tshisekedi s’est d’abord rendu compte que ces premières mesures n’ont pas suffisamment été suivies par la population.

C’est ainsi, au regard de la gravité de la situation, face à l’urgence et à la crainte que la propagation ne s’accélère et ne devienne plus inquiétante d’autant plus que la plupart des personnes infectées étaient en contact avec des parents et bien d’autres personnes, le président a décidé de prendre les mesures complémentaires ci après, qui sont d’application immédiate :

1. Interdiction de tous les voyages de Kinshasa vers les Provinces et des Provinces vers Kinshasa, afin de permettre le confinement de la Ville de Kinshasa, foyer de la pandémie.

Ceci implique :

2. L’interdiction de tous les vols des passagers dans les deux sens Kinshasa-Provinces, à l’exception des avions transportant du fret et dont les équipages seront soumis à un contrôle d’usage strict au départ comme à l’arrivée ;
-L’interdiction de tous les mouvements migratoires, par les transports en commun, des bus,camions et autres véhicules de l’intérieur vers Kinshasa et de Kinshasa vers l’intérieur. Des barrières doivent être érigées par les Gouverneurs, et les équipages devront se soumettre au contrôle de rigueur en matière du Coronavirus ;
-L’interdiction des tous les transports fluviaux des passagers de Kinshasa vers les Provinces et vice-versa.
Seuls les bateaux et les embarcations transportant les marchandises avec équipages et convoyeurs seront autorisés ;

3. La fermeture de toutes les frontières du pays aux passagers et à toute personne, sauf pour les camions, navires, avions cargos avec fret ;

4. L’obligation pour le Gouverneur de la Ville Province de Kinshasa d’instruire tous les Bourgmestres de chaque commune de la Ville d’éviter tout attroupement. Et de placer plusieurs points de lavage des mains avec désinfectant ou savon, surtout dans des agglomérations à grandes affluences où le manque d’eau et d’électricité est quasi permanent. Ici, j’instruis le Gouvernement de trouver les moyens de ravitailler ces quartiers pour assurer l’hygiène. En même temps, il faudra multiplier les points de lavage des mains à l’aéroport International de N’Djili et appuyer les équipes de la RVA et de la DGM pour que nul n’échappe au contrôle d’hygiène;

5. Mise en place d’un service minimum au sein du gouvernement et des institutions pour palier au confinement, à leurs domiciles des autres agents de l’État.

Notons qu’au cours de cette deuxième adresse à la nation, Félix Tshisekedi a lancé un appel à la solidarité nationale. Il a toutes fois indiqué qu’il réquisitionnera la PNC et les FARDC afin de faire respecter ces mesures.

Félix Tshisekedi a par la suite décrété un “état d’urgence” en RDC face à la gravité de la situation sanitaire au pays, 45 cas confirmés positifs dont deux décès enregistrés et un seul cas guerri.

Serge SINDANI

J'aime :

Facebook Comments

You may also like

RDC:« Impérieuse nécessité de repenser le mode de Gouvernance de notre pays », voici l’opinion de Fontaine MANGALA à 4 points

RDC:« Impérieuse nécessité de repenser le mode de Gouvernance de notre pays », voici l'opinion de Fontaine MANGALA à 4 points