La direction générale de l’office congolais pour le contrôle ( OCC) déclare de nouveau impropre à la consommation humaine le riz du programme alimentaire mondiale ( PAM), qui devrait être distribué en ville de Butembo au Nord-Kivu.

Dans un communiqué publié lundi 23 mars 2020, le directeur général de l’OCC, Risasi Tabu affirme que “les résultats reçus de mes laboratoires spécialisés d’agro-alimentaires et de micro-biologie de Kinshasa déclarent la non confirmité de tous les échantillons , du fait de la presence importante de Escherichia coli notamment le Escherichia coli 0157 et, par conséquent, impropre à la consommation humaine “

Le numéro 1 de l’OCC appelle le représentant pays du PAM d’entrer en contact avec l’officier du ministère public du ressort de tous les services habilités pour les dispositions pratiques de destruction de ce riz.

En février, l’office congolais de contrôle ( OCC) Butembo avait aussi déclaré impropre à la consommation humaine le riz du PAM et avait plaidé pour sa destruction. La décision de ce service de l’Etat était contesté par le PAM affirmant que sa cargaison était propre. Cette situation avait créée une polémique en ville de Butembo. Les groupes de pressions s’étaient invités dans la danse. Ceux-ci avaient menacés de descendre dans la rue si ce riz avarié n’était pas détruit.

Le maire de Butembo, Maître Sylvain Mbusa Kanyamanda avait appelé ses administrés au calme, en attendant la contre-expertise de l’OCC / Kinshasa.

Jonathan Kataliko

J'aime :

Facebook Comments

You may also like

BUTEMBO: Les élèves finalistes haussent le ton pour la passation des examens d’État

BUTEMBO: Les élèves finalistes haussent le ton pour la passation des examens d'État