Après plusieurs jours des négociations sans issues positives avec le gouvernement provincial au tour des différentes questions liées à l’exploitation irrégulière de la route nationale Nº4, les opérateurs économiques de la Tshopo membres de la fédération nationale des artisans, petites et moyennes entreprises du Congo (FENAPEC) s’activent dès ce mercredi 18 mars à l’observation d’une grève sèche sur toute l’étendue de la ville de Kisangani.

Cette décision est contenue dans une lettre d’information déposée Lundi 16 mars 2020 à la table de la Mairie par la FENAPEC dont une la rédaction de kis24.info en réserve une copie conforme.

RDC: Oublie ou Punition ? la RN4 , cette route d’importance nationale bientôt effacée de la cartographie routière![Dossier]

Ayant été exploités économiquement par certaines organisations tant publiques que privées et nos revendications étant longtemps restées sans suite de la part de l’autorité provinciale, nous opérateurs économiques membres membres de la FENAPEC Kisangani déclenchons une grève illimitée à partir de mercredi 18 mars.” libelle cette lettre déposée à l’autorité urbaine.

Ainsi, la fédération nationale des artisans, petites et moyennes entreprises du Congo à Kisangani appelle à ses siens à la fermeture des magasins, boutiques, agences et aussi à l’arrêt des véhicules au pont bascule placé sur la route RN4 encore en défectuosité.

Notons que parmi des revendications des opérateurs économiques, transporteurs et exploitants la RN4 figurent entre autre la supression du pont Bascule (Munzani) placé sur cette route d’intérêt national et sur l’axe Kisangani-Buta, la supression de paiement des timbres à la DGRPT coût 1$, la suppression des frais des marchandises en transit provincial, la suppression de la taxe conventionnelle (TCVTM), pour n’est cité que celle là.

Serge SINDANI

J'aime :

Facebook Comments

You may also like

Prévention contre le Covid-19 à KISANGANI: Le mouvement citoyen “Filimbi” sur terrain

Le mouvement citoyen FILIMBI/ Coordination de la Tshopo