Ituri, l’une des jeunes provinces de la RDC qui connait des turbulences handicapant son décollage, malgré les désirs innombrables de développement manifestés par les filles et fils de cette entité. Le mystère de chiffres est bien vivants pour l’Ituri, il signifie une quantité indéterminée, multiplication des 5 pains par Jésus illustre bien son mystère .(Mathieu 14:12-19)

Voici les 5 raisons d’accompagner et soutenir le pouvoir de Jean Bamanisa Saïdi , l’actuel gouverneur de l’ituri.

1. La flexibilité devant les obstacles et humilité.

L’actuel gouverneur de l’ituri fait montre d’une capacité de gestion des conflits étranges. Ces deux derniers mois, Toute l’ituri et la Tshopo regardaient impuissament la chute de leur Gouverneur et même ces camarades politiciens ne juraient que par son départ. Une geure sans pareille qui à agenouillée l’Ituri.
Si visiblement sa d’échéance était formellement dûe à la megestion et Détournement selon l’initiateur de la motion, et bien dans les coulisses , plusieurs langues parlaient plutôt de l’arrogance et/ou de l’orgueil envers les députés provinciaux.

Face à ce coup dur, l’homme de la bonne gouvernance n’a pas lâché, son désir de voir l’Ituri décollé est resté intact.
Diplomatie, amitié et justice…JBS présent sur tous les fronts. Comme la fin justifie les moyens, Il obtint gain de cause et revint à l’Ituri sourire aux lèvres. La cour tranche : vous êtes réhabilité.
Jean Bamanisa Saïdi, lors de son arrivée, tend sa main vers l’assemblée provinciale, signe de réconciliation. Il invite à cette occasion les ituriens à la paix.

Nous devons tirer toutes les conséquences de la part du législatif provincial pour comprendre nos responsabilités. Ça pourra nous aider à confronter les relations entre les deux institutions pour mieux travailler ensemble. Nous sommes censés maintenant travailler dans la collaboration, l’unité et la cohabitation pacifique…” Jean Bamanisa sur Actualité.Cd

2. Maîtrise de la Grande Orientale, sa terre de naissance

Né le 7 Avril 1964 à Kisangani, Jean Bamanisa Saïdi à fait ces études secondaires au collège Maele. Fils de violette Nyakato, originaire du district de l’Ituri, Bamanisa a passé toute sa jeunesse à Kisangani, Bunia, Dungu, et à Beni.
Après une courte transition à l’Université de Kisangani au département de biologie, JBS se lance tôt dans les affaires.
Tenez en 1987,(23ans), il crée BAJE Sprl, une entreprise spécialisée dans l’entretien des bâtiments. 7 ans plutard, à 30ans, il crée PETROBAJE, celle-ci, un département de BAJE, créé pour la distribution des produits pétroliers et lubrifiants.
La survie des entreprises dépend essentiellement de la maîtrise de la situation géographique. A ce point, JBS est un exemple éloquent. www.fr.m.wikipedia.org

3. Son Passage nostalgique à la tête de l’ex-province orientale

Élu d’abord député national à Kisangani en 2006 comme indépendant, Bamanisa devient 6ans après le gouverneur de la Province orientale, avec un score de vote étonnant, 45 sur 48 voix contre Jean Tokole, son chanllengeur.
Décider de revêtir Kisangani sa plus belle robe et faire de l’Oriental, un pool économique du pays, un plan d’action convainquant a été mis en place par ce dernier à la satisfaction de tous le 26 Février 2012 .
Réhabiliter la voirie urbaine de Kisangani, la mise en place du guichet unique pour la canalisation des recettes et la réhabilitation de la centrale hydroélectrique de la Tshopo. Ces actions à impacts sociales rapides ont fait de lui un adulé, le chouchou des boyomais. Malgré cette popularité, le soutien de la population à Jean Bamanisa à été trop impuissant devant la loi des découpages. Il quitte le pouvoir et échoue aux élections teintées de tribalisme aux goûts des originaires séparatistes de l’ex-province orientale.

Avec cet Oran coloré par par des actions de développement, JBS incarne le leadership managériale que l’ituri à besoin.

4. Son carnet d’adresses

Être gouverneur de cette facture, c’est avoir aussi un carnet d’adresses riche. Pour ça, Jean Bamanisa n’est pas un apprenti sorcier.

Réussir les affaires à 23ans et y demeurer, ceci ne pas donner à tout le monde. Il y a lieu de noter un sens élevé de management et la pocession d’un carnet d’adresses plein qui a fait de lui, l’homme de la situation.

En RDC, Jean Bamanisa est un entrepreneur touche-à-tout. Durant 32 ans, il a investi dans le pétrole, le transport, négoce et aujourd’hui dans le ciment avec PPC-BARNET GROUP

… l’environnement incertain incitait à se diversifier afin d’échapper aux pressions extérieures d’ordre politique, concurrentiel, des perturbations des paramètres économiques telles que les fiscs imposants,que nous avons connus en 1993 et 2001, lorsqu’ayant tout perdu, nous étions forcés de remonter nos affaires pratiquement à zéro” un souvenir de Jean Bamanisa, reporté par La Tribune Afrique.

Très apprécié cet ex-gouverneur de la défunte Orientale, JBS initie alors le célèbre EXPO-BETON, le rendez-vous annuel des acteurs des Bâtiments et Travaux publics et du domaine des infrastructures. Ce événement à caractère international traite des questions liées au développement. Il réunit également des grands investisseurs africains et ceux du pays de l’oncle SAM.
Avoir un gouverneur avec une notoriété pareille est une aubaine pour une Ituri révélatrice.

5. La popularité de Jean Bamanisa Saïdi fait peur mais donne espoir

Si pour les uns , les dernières élections étaient pour solliciter les suffrages des électeurs congolais,Pour les autres c’était une démonstration de force et poids politiques. Jean Bamanisa Saïdi à eu la part du lion.
D’abord à Kisangani, chef lieu de la province orientale, où il fut gouverneur, cet homme a battu tous les records.

Dans une pronvice qui avait la taille de l’Espagne avant le découpage, Jean Bamanisa a eu 33 857 voix de préférence aux législatives et a eu 3 sièges sur le 8 prévus pour la circonscription électorale de la ville de Kisangani.
Ce n’est pas tout, à Bunia, ville sœur de Kisangani, aujourd’hui chef-lieu de la Province de l’Ituri, Jean Bamanisa Saidi a fait 27 100 voix sans les colistiers. Incroyable !
Forts amoureux de Bamanisa, la population iturienne a reçu à totaliser 100 000 signature en 3 jours pour dissoudre une assemblée qui a déchu JBS.

Si dans le Katanga, il ya bien de Kyungu Wakumwanza et dans le Kivu Julien PALUKU, Bamanisa est de ce rang dans l’ex-orientale.

Élections des Gouverneurs :Hon Jean Bamanisa soutient Patrick Matata, candidat gouverneur

Avec ces 5 raisons , il vous est annoncé ici, des opportunités à saisir qui pourraient impacter durablement l’avenir de l’Ituri. Le chiffre 5, vous répète que vous et vous seuls ituriens aurez les réels désirs profonds de l’avancement de votre province de manière unique, spéciale qui n’appartienne qu’à vous seul.

Les ituriens à vous le choix!

Steves TISSERON

J'aime :

Facebook Comments

You may also like

Ituri: Accusé de l’érection d’un Bureau illégal, le chef des Baboa-Bakoe suspendu par Jean Bamanisa

Ituri: Accusé de l'érection d'un Bureau illégal, le chef des Baboa-Bakoe suspendu par Jean Bamanisa