C’est lors d’une marche pacifique sur les grandes routes de Kananga ce vendredi 14 février 2020 que ces hommes et femmes rapatriés volontaires en provenance de la République d’Angola et vivant sur un site au Village NKONKO se sont rendus dans la rue pour réclamer l’améliorations de leurs conditions socio-économiques pour faciliter la réintégration dans leurs communautés de vie en République Démocratique du Congo.

Partie du Village NKANDI servant pour l’accueil provisoire et transitoire à environ 12Km de la ville de Kananga dans la Commune de NGANZA passant par le Rondpoint Notre Dame à l’Hôtel de ville de Kananga comme point de chute.

Les manifestants encadrer par la PNC brandissaient des banderoles exigeant aux autorités R.D. Congolais de veiller à leurs réinsertions sociales, dans le cas contraire menacent-ils de retourner en Angola parce qu’ils sont abandonnés depuis leur retour au pays.

A l’arrivé à l’Hôtel de Ville, Madame Mamy KAKUBI TSHIKELE le Maire de Kananga tente d’apaiser les esprits et persuader ces derniers à regagner leur site, le temps de transmettre leurs doléances à la hiérarchie ; les manifestants rejettent la proposition et ils sont finalement reçu par le gouverneur Kabuya, à chaud il réagit avec l’air énervé :‘’même les sorciers ont pitié, la Province du Kasaï Centrale a plus de 5.700.000 personnes… en Angolais je ne suis pas passé vous annoncer que j’ai les maisons d’habitations à vous octroie, ni le travail à vous donner ou une prise en charge totale, la question de votre réinsertion a été déjà résolu il y a longtemps grâce aux intervenant humanitaires aux Kasaï’’ par marche le gouverneur suspecte une probable main noire derrière ce manifestation : «Nous connaissons ceux qui sont derrière vous, nous allons les poursuivre » a-t-il conclu.

Dans leur mémorandum adressé au président de la république, ils exigent entre autres : « une rubrique budgétaire pour les retournés dans la loi des finances, l’assistance aux rapatriés avec un cash retour par le gouvernement de la république, l’exemption et l’exonération d’impôts et autres taxes, l’aménagement d’équipements ruraux d’eau potable en faveur des retournés au site, le centre de santé et des médicaments, des emplois et un atelier de formation en leur faveur et enfin l’octroi de l’espace pour ériger leur site définitif ».

Signalons que ces Retournés autrefois rapatriés volontaires sont bénéficiaires au mois d’octobre 2019 d’un kit de réinsertion du HCR et du PAM et le gouvernement provincial du Kasaï Central avait garantie le transport dans leurs milieux d’origine et la sécurité.

Suite à l’insistance et la persistance des menaces à l’ordre public, les commanditaires de cette manifestation ont été interpellé par la justice ; parmi eux un Représentant du Fondation Denis KAMBAYI, Myrant MULUMBA qui n’était jamais en Angola ou dans l’équipe de ces rapatriés volontaires entendu sur PV au parquet et place sous mandat d’arrêt provisoire.

Corneille MUAMBA DIBONDO

J'aime :

Facebook Comments

You may also like

RDC: En fuite, le chef de la milice Bakata Katanga, Gédéon Kyungu soumis à une traque et Arrestation immédiate (Conseil de sécurité)

RDC: En fuite, le chef de la milice Bakata Katanga, Gédéon Kyungu soumis à une traque et Arrestation immédiate (Conseil de sécurité)