Tel est le titre d’un ouvrage publié par un congolais aux éditions Universitaires Européenne et parut le 11 février 2020.

Dans cet ouvrage de 76 pages, il est décrié l’utilisation des enfants dans plusieurs groupes armés de la République Démocratique du Congo plus précisément au Nord-Kivu.

Depuis l’avènement de l’AFDL,en 1996, les groupes rebelles se multiplient pour des intérêts soit politiques, soit économiques ou encore sociaux.
Wilson Kapepela auteur de ce livre démontre que la plupart des groupes armés se sont formés dans un cadre d’autodéfense pour lutter contre l’envahisseur étranger surtout rwandophone.

Certains sont crées pour des raisons conservatrices, c’est-à-dire afin de défendre les terres de leur communauté contre les envahisseurs étrangers (principalement rwandophones).
La prolifération des groupes maï-maï s’en est suivi. D’autres sont créés pour des raisons politiques et économiques. Les politiciens s’en servent pour assouvir leur leadership et accéder aux pouvoirs. Alors que les multinationales leur font d’écran pour l’exploitation des carrières minières.

À bien d’égards, ces groupes armés ont besoin d’hommes pour l’exécution de leurs missions. C’est ainsi qu’ils recourent aux enfants car ils constituent une main d’oeuvre très moins chère. Les enfants sont flexibles, audacieux courageux.
Malheureusement, ils abusent de leur vulnérabilité. Ainsi plusieurs atrocités amenuisent-elles la dignité de l’enfant ” résume le livre.

Wilson Kambale Kapepela a fait ses études à l’université Catholique du Graben (UCG/Butembo) de 2014 à 2019 où il a obtenu son diplôme de licence en Droit Privé et Judiciaire .

Vous pouvez télécharger cet ouvrage à ce lien :
http://www.morebooks.shop/bookprice_offer_8e97ac083e3091aca9225f5d7ca7f6affb233a6d?locale=fr&currency=EUR.

Gloire Bakyahulene

J'aime :

Facebook Comments

You may also like

Covid-19: Les épidémiologistes de la Tshopo s’en mêlent et émettent une stratégie de la sensibilisation efficace contre la pandémie

Après 10 jours des travaux intenses et des