Une marche d’un mouvement citoyen, a été dispersée ce lundi 10/02/2020 par la police. Les manifestants exigent le départ du gouverneur KABUYA. À travers cette marche, ils voulaient exprimer leur désapprobation aux flous constatés dans la gestion de la province avec le projet d’urgence de 100 jours prôné par le Chef de l’Etat Congolais. 

Leur marche pacifique partie du rond point Notre Dame a été étouffée par les forces de l’ordre au niveau du quartier Commercial Kele Kele (Batetela).

Des sources locales contactées par votre rédaction n’ont pas été en mesure de fournir le bilan de cette opération ayant perturbé l’ordre public. Toutefois, le bilan d’une dizaine des manifestants interpellés par la police a été avancé.

De son côté Emmanuel ISA KABUKABU KASENDE Coordonnateur Provincial de la Société Civile du peuple a dans sa réaction à la presse estimé qu’on ne peut pas construire la province en organisant des marches, bien que c’est un droit constitutionnel. KABUKABU pense qu’il faut être patient en donnant le temps au gouverneur afin qu’il utilise tous les moyens en sa disposition pour relancer la Province, transmettre le mémo lui remis le 27 janvier dernier par les forces vives de la province et rendre compte d’ici le mois de juin.

À lui de croire à une probable manipulation de la jeunesse de ce mouvement citoyen non influent.

Corneille MUAMBA DIBONDO

J'aime :

Facebook Comments

You may also like

Beni: Mabunda condamne les violences meurtrières des Adf à Oicha

Beni: Mabunda condamne les violences meurtrières des Adf à Oicha