La question sécuritaire qui semble prendre une allure inquiétante dans la région de Beni depuis un certain temps, a été débattue au cours du conseil des ministres provinciaux du Nord-Kivu ce vendredi 31 janvier 2020

Sous la présidence du numéro un de la province, Carly Nzanzu Kasivita le troisième conseil des ministres était centré sur plusieurs points essentiels à l’occurrence de la question de la persistance de l’insécurité à beni. Le gouverneur de province a fortement au cours de sa communication déploré la poursuite des tueries en masse des pauvres populations, des tueries attribuées aux rebelles ougandais de l’ADF.

Cependant, le ministre provincial en charge de la sécurité a profité de cette même occasion, informé l’opinion publique qu’une accalmie s’observe dans la province sauf quelques cas malévoles, caractérisés par des tueries des civils par les ADF en territoire de Beni dans la partie nord du Nord-Kivu, aux côtés selon lui, de l’activisme des groupes armés négatifs devenus très actifs dans le Rutshuru et lubero où ces derniers s’illustrent pas des kidnappings des civils, pillages et autres violations des droits humains.

Condamnant tous ces actes cruels, le conseil provincial du Nord-Kivu rassure la paisible population dans la région de beni dite zone rouge que les services de sécurité sont en pied d’œuvre afin de rétablir la paix le plus tôt rapide dans cette partie Orientale de la République Démocratique du Congo.

Notons que dans un espace de deux jours seulement le territoire de Beni a enregistré environs 55 morts notent des sources civiles.

Elias Aungama, à Goma

J'aime :

Facebook Comments

You may also like

Élections Gouvernorales en RDC: l’AJDDH prône un vote direct pour lutter contre la corruption

Élections Gouvernorales en RDC: l'AJDDH prône un vote direct pour lutter contre la corruption