La situation politique de l’heure en RDC, inéluctablement comprise en une “crise sans égale et sans nom”, continue à susciter débats tumultueux, et aussi peu orageux, dans des couloirs politiques et des salons huppés en provinces tout comme à la capitale Congolaise.

Abordant cette question de fait, Dismas Kitenge, président du Groupe Lotus, une ONG des droits humains basée à Kisangani, chef-lieu de la Tshopo, ne va en tout cas pas dans le dos de la cuillère pour révéler certains scénarios politiques prévisibles sur le chemin quinquennal du nouveau régime sous l’ombrage de Félix Tshisekedi, héritier de la première alternance.

1. Scénario réaliste:
D’après le président honoraire de la fédération internationale pour les droits humains, “la collation FCC-CASH tient le coup tant bien que mal avec des arbitrages fréquents et recadrages politiques et stratégiques nécessaires qui vont entraîner une lenteur et lourdeur de fonctionnement des institutions.”

2. Scénario pessimiste:
Dismas Kitenge poursuit qu’une “crise politique grave éclate qui emporte toutes les institutions et institue un autre schéma de transition et de retour aux élections démocratiques véritables.”

3. Scénario optimiste:
Les deux camps font des concessions Réciproques et harmonisent des vues et des programmes pour une réussite commune.” Conclu cet enseignant des cours de droits à l’Université de Kisangani.

Cependant, tout en affabulant qu’un de trois scénarios se produira au cours de cette mandature, Dismas Kitenge souligne que l’une de grosses erreurs des acteurs tant nationaux qu’internationaux était de focaliser toute l’attention et toutes les stratégies sur la personne de Kabila, ex-président, pour le bloquer à ne pas se représenter ni se maintenir et de ne pas mettre la barre plus haut dans le respect des standards internationaux des élections libres, démocratiques et de respect des droits humains.

Outre ce chapitre, approchant cette fois le débat sur la dissolution de l’Assemblée nationale qui fait couler encres et salives après les dernières déclarations fracassantes de Félix Tshisekedi, le président du groupe Lotus pense que les deux camps dispose des leviers constitutionnels et politiqus suffisants pour mettre l’autre en difficulté.

Serge SINDANI

J'aime :

Facebook Comments

You may also like

KISANGANI: Rénovation de la voirie urbaine, Paradigma Ltd et le ministère des ITPR jouent à l’assurance

KISANGANI: Rénovation de la voirie urbaine, Paradigma Ltd et le ministère des ITPR jouent à l'assurance