Pleurs, tristesses et désolations, c’est tout ce qu’on pouvait lire sur les visages des membres de la famille de l’illustre disparue, amis et connaissances venus innombrables à l’aéroport de Bangoka ce vendredi 24 Janvier pour accueillir la dépouille mortelle de Madame Bijoux Lituka.

La regrettée, d’une trentaine révolue et mère des trois enfants, est morte, après une longue maladie, le 06 janvier 2020 en Tunis, capitale politique de la Tunisie où elle s’y était rendue pour des soins adéquats mais qui n’ont, malheureusement, pas abouti à sa guérison.

La désormais Feu Bijoux Lituka fut assistante à la faculté des sciences de l’Université de Kisangani. Elle est énormément connue dans la ville de Kisangani suite à ces différentes relations entretenues lors de son parcours professionnel en tant que chercheuse fervente en Sciences.

Aussitôt arrivée, la dépouille a été ramener à son domicile sis sur la quatrième avenue plateau Boyoma sous forte émotion.

Notons que le corps sera exposé à l’espace Bolonge/Kisangani ce même vendredi et y passera nuit pour les derniers hommages lui méritée avant de l’inhumé au cimetière Paradiso entre la lune et le soleil ce samedi 25 janvier.

Rédaction

 

J'aime :

Facebook Comments

You may also like

Nyiragongo: Des manifestations signalées à Majengo-Buené

Les activités socio-économiques momentanément paralysées ce samedi 15