Après près de trois semaines de crise dite aux troubles des étudiants du 06 au 7 janvier pour décrier, selon eux, la hausse des frais académiques, l’association des professeurs de l’Université de Kisangani (APUKIS en sigle) a levé ce jeudi 23 janvier, toute cessation des activités académiques au site universitaire de l’unikis.

Cette mesure est prise tout en considérant la restitution des résultats de la mission du président de l’APUKIS, le professeur ordinaire Antoine Ngute Novato à Kinshasa dans le cadre du réseau des associations des professeurs des universités du Congo (RAPUCO en sigle).

Cependant, en conformité avec les résolutions de ce dit réseau, les professeurs de l’unikis lâchent la corde de la grève mais posent certains préalables à exécuter par le comité de gestion dans deux semaines suivant la reprise des cours.

La sanction exemplaire des étudiants fauteurs des troubles, l’inscription en bonne et due forme des étudiants par le paiement de la première tranche des frais d’études au plus tard le 31 janvier 2020, l’identification correcte des étudiants effectifs, la révision de la clé de répartition des frais d’études, le réaménagement clair du calendrier académique, la réparation des dégâts causés par les étudiants et la sécurisation des sites universitaires y compris la création d’un poste de police dans chaque site.” a-t-on lu dans la déclaration de l’APUKIS parvenue à kis24.info

Rappelons que l’association des professeurs avait appelé le 7 janvier dernier à la cessation des activités académiques et des recherches à l’Université de Kisangani après des manifestations des étudiants pour réclamer la baisse des frais d’études pour l’année académique 2019-2020. Des troubles qui ont occasionné par la suite l’intervention de la police par des tirs en balles réelles et en gaz lacrymogènes au site universitaire voir même aux arrestations des étudiants.

Serge SINDANI

J'aime :

Facebook Comments

You may also like

Élections Gouvernorales en RDC: l’AJDDH prône un vote direct pour lutter contre la corruption

Élections Gouvernorales en RDC: l'AJDDH prône un vote direct pour lutter contre la corruption