La société civile de la commune rurale de Kirumba dans la partie sud du territoire de Lubero décrète une journée ville morte ce mercredi 22 janvier 2020, 24heures après le meurtre d’un chef de l’une des cellules du quartier Makasi par un élément de l’auditorat militaire.

Les premières informations à notre possession, révèlent que cette structure citoyenne décrète cette journée dans l’objectif d’une part, pleurer avec la famille de l’illustre disparu et d’autre part condamner cet acte portant la signature selon la même source, d’un élément commis à l’auditorat militaire de la place.

Nous sommes en deuil. Et la journée de ce mercredi est décrétée journée de deuil à Kirumba pour condamner le meurtre d’un chef de cellule par un militaire hier mardi à 12heures. Même si les militaires disent que l’arme s’est d’elle même manipulée, nous disons non à cette barbarie. La population est d’accord avec cette mesure” a dit à Kis24.info Kambere Bonane Blessing président de la société civile de Kirumba joint ce matin.

Cet acteur de la société civile a profité de cette occasion, pour dénoncer les comportements de certains éléments commis à l’auditorat militaire de Kirumba qu’il au nom de cette structure citoyenne qualifie des tracasseries.

L’auditorat militaire traite des dossiers en caractères militaires, mais actuellement des dossiers non militaires y sont traités aussi, nous manquons si c’est l’auditorat civil” s’indigne cet activiste des droits de l’homme.

Notons que le chef de la cellule Kyambene du quartier Makasi en commune rurale de Kirumba, a selon notre source été tué pendant qu’il voulait défendre une autre personne avec qui il était en prison. Cette situation a engendré la journée de mardi 21 janvier 2020 des soulèvements populaires paralysant ainsi toutes les activités socio-économiques.

Elias Aungama

J'aime :

Facebook Comments

You may also like

Beni: Mabunda condamne les violences meurtrières des Adf à Oicha

Beni: Mabunda condamne les violences meurtrières des Adf à Oicha