La nuit du lundi 20 janvier n’a pas été rose pour la population du quartier Katindo en commune de Goma dans la ville portant le même nom, chef-lieu de la province. Situation Consécutive au meurtre d’un jeune homme par des inconnus dont la provenance reste inconnue et qui courent encore dans la nature.

Les informations à notre possession indiquent que des hommes non autrement identifiés vêtus en tenue civile ont, dans la nuit du lundi à ce mardi 21 janvier, tiré à bout portant sur un jeune garçon du nom de Shadrack qui a rendu l’âme selon la même source quelques heures après à l’hôpital CBCA ndosho où il a été acheminé pour les soins.

Joint le matin de ce mardi par Kis24.info, Johnson Ishara président du parlement des jeunes du Nord-Kivu confirme cette nouvelle. Cependant, il condamne avec force ce nouveau assassinat.

Les bandits étaient en tenue civile porteurs d’arme en feu. Ces deniers ont demandé à leur victime de prendre un bidon d’eau et le mettre sur sa poitrine avant que l’un des ces hommes sans loi tire sur lui. Heureusement l’équipe de secours est arrivé sur le lieu du drame quand la victime était encore en vie mais conduit à l’hôpital CBCA ndosho dans un état critique et nous apprenons qu’il est mort, hélas” s’indigne Johnson Ishara président du parlement des jeunes Nord-Kivu

Très inquiet face à la situation sécuritaire qui se vit ces derniers temps dans le chef-lieu de la province du Nord-Kivu, Johnson Ishara demande aux autorités provinciales à s’y pencher d’avantage car la sécurité de la population revient dans leurs attributions et à la population en générale, aux jeunes en particulier de se désolidariser de tous mouvements suspects.

À lui d’ajouter que la présence du camps militaire dit “Katindo” en pleine ville de Goma cause toujours problème dans le chef de la population car selon les témoignages livrés par un taximen qui s’est donné le courage de suivre ces bandits après leur sale opération, ces derniers ont pris la direction du camps Katindo.

Notons que la ville de Goma dans l’Est de la République Démocratique du Congo fait face à une insécurité grandissante caractérisée par pillage, vols en main armée, meurtre des civils et autres violations des droits humains.

Elias Aungama, depuis Goma

J'aime :

Facebook Comments

You may also like

Élections Gouvernorales en RDC: l’AJDDH prône un vote direct pour lutter contre la corruption

Élections Gouvernorales en RDC: l'AJDDH prône un vote direct pour lutter contre la corruption