Le parti politique Ecidé de Martin Fayulu et plusieurs mouvements citoyens étaient dans les artères principales de la ville de Goma. Dire non aux massacres à Beni, non à la Balkanisation de l’Est et non au phénomène 40 voleurs à Goma, tel était son objectif.

La marche pacifique initiée par la coalition Lamuka sur toute l’étendue de la RDC a été effective ce vendredi 17 janvier 2020 en ville de Goma avec la participation des plusieurs partis politiques de l’opposition à l’instar de l’Engagement pour la citoyenneté et le Développement(Ecidé) aux côté d’un bon nombre des mouvements citoyens et plusieurs couches des populations indignées par la situation sécuritaire qui prévaut dans le Nord-Kivu.

Cette marche s’inscrivait dans le cadre de dire non au projet de la balkanisation du pays, non au phénomène 40 voleurs à Goma et non aux massacres dans la région de Beni.

Nous marchons car nous savons que les pays voisins sont instrumentalisés par des multinationales qui ont assassiné Lumumba parce qu’il a dit non à la balkanisation. Ces pays qui ont joué à l’assassinat de Mzee Laurent Désire Kabila parce qu’il a dit qu’il ne trahira pas le pays, nous marchons pour leur dire que nous sommes les fils de Lumumba” a dit le député national élu de Goma Muhindo Jean-Baptiste Kasekwa présent dans la marche.

L’infiltration des éléments non identifiés dans l’armée congolaise inquiète également les manifestants, qui ont par ailleurs dit être dans la rue pour dire à tous ces gens qui veulent occuper la région de l’Est de la RDC que le peuple congolais est maintenant vigilant.

À en croire cet élu de Goma, la plateforme politique Lamuka veut en travers cette marche pacifique interpeller le chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi à rompre son mariage conclu avec le régime sortant.

Nous demandons à Tshilombo à abandonner sa politique sous-régionale qui manifeste qu’il est en contact avec les pays voisins. Que Félix soit courageux comme les héros nationaux” insiste Muhingo Kasekwa élu de Goma.

Les marchants ont à la même occasion déposé une gerbe de fleures au monument militaire au rond point dit “Rond point cercle sportif” en pleine ville touristique, une façon pour eux de soutenir les efforts fournis par les FARDC dans la neutralisation de l’ennemi dans l’Est du pays.

Notons que la marche sécurisée par la police n’a connu aucun dégât.

Elias Aungama

J'aime :

Facebook Comments

You may also like

KISANGANI: Rénovation de la voirie urbaine, Paradigma Ltd et le ministère des ITPR jouent à l’assurance

KISANGANI: Rénovation de la voirie urbaine, Paradigma Ltd et le ministère des ITPR jouent à l'assurance